Accueil > CHU de Sétif : La seule spécialiste en gynécologie quitte le service

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Àcienne de Sétif : C est vrai que le diplôme algérien de médecine n est pas reconnu en tant que tel par la France et ce en accord avec l Algérie,c est d un commun accord entre les deux pays pour empêcher soit disant Que l Algérie perde tous ses médecins,ça n a pas servi à grand chose,une grande partie des médecins algériens sont actuellement en France et exercent pour la plupart dans les hôpitaux publics en tant que praticiens attachés associés .Par contre leur niveau et leur professionnalisme est Très reconnu.Plusieurs ont réussi des examens très pointus et sont même devenus spécialistes .Ce qui manque à nos médecins en Algérie c est un bon cadre de travail tous les moyens qui vont avec (matériels,rémunérations)et surtout une formation continue ,car la médecine progresse et les médecins doivent suivre en se formant.Il faut aussi apprendre à travailler sérieusement et combattre le laisser aller !!

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot