Accueil > Des cités et des rues plongées dans le noir

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Djafari : Attendre 56 ans d’indépendance pour voir les faubourgs de Setif prendre la forme des favelas de Rio de Janeiro ne relève pas du génie humain mais de l’irresponsabilité des gestionnaires qui brillent par leur incompétence et la corruption qui les caractérise. On pensait jusque là que la paupérisation des ensembles urbains ne concernerait que les grandes mégalopoles des pays du tiers monde et ne toucheraient pas l’Algérie, en tous les cas pas en 2018 où la démographie est encore gérable. On est loin du compte !

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot