Accueil > Condamné le mois passé à trois ans de prison ferme, le P/APC de Aïn Azel accueille Bedoui

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

simple d’esprit : L’État de droit prévaut que nul n’est aux-dessus de la loi et tout les citoyens sont égaux devant elle,et les élus politiques feraient bien de ce rappeler cela,c’est une marque de respect envers un idéal qui serait que nul,quels que soient son pouvoir et son autorité,il est à noter qu’à chaque stade une remontée de l’information est prévue, ( peut-être une défaillance...? )alors,le Ministre,n’est pour rien.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot