Accueil > Sétif retrouve sa vocation de producteur de céréales

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

merouche charaf éddine : salam oualikoum-mehdi : Bonne nouvelle ! Si seulement toutes les terres cultivables sont exploitées et que le système d’irrigation est développé. Là est la vraie richesse qui fait vivre le peuple sans attendre les bateaux de fafa et autres ta raison et les péstiside de la chine et les gents chope le cancer aucun controle ni normes tout le monde rentre tout et n’importe quoi méme de la merde et importation de blé de la france et d’otre pays pour faire enfler les prix et sa métonnerait que se soit vraix c’est soidisant chiffre de surproduction a sétif comme dans tout le réste du pays ou tout et importer et taxer et revendu plus cher et soidisant l’interdiction des produit importer c’est imposible en algérie pas d’usine d’agroalimentaire y a rien que des prison et des asile de fous en 2018 et depuit 1962 et la planche a billet de nicolat maduro c’est la solution du gouvernement d’alger c’est bien des anes qui vont bientot demander de l’argent au fmi et a cristine la garde si il ne le font pas en cachéte avec un baril de brent a 69 dollars c’est la fin du peuple algériens la fuite ou crever de faim et la guerre en 2019 si il n’y a pas une vrais stratégie économique mais a mon avie c’est trop tard il falait faire sa quant il avait beaucoup d’argent c’est les méme qui se remplise les poches la fuite ou la misére sela qui ramasse c’est le peuple pas les dirigeant d’alger et députer qui réclame des ausse de salaire mais ne font rien .

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot