Accueil > Il est cédé entre 250 et 300 DA : la revanche spectaculaire du navet

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Un navet pour un navet : Monsieur le journaliste, Vous avez mis en ligne un fait de société un jour avant l’aïd, c’est-à-dire le 20 Août ….. Et aujourd’hui vous êtes en « fêtes » et puis vous prendrez encore quelques jours de « détente » tout en sachant que vous venez certainement de rentrer de vacances. Durant toute cette période, vous ne porterez pas peine pour votre subsistance : comme on dit vous êtes « TRANQUILLE ». Et, bien ce qui a changé, c’est que tout le monde a appris « à assurer ses arrières » : le petit commerçant analphabète fait flamber le prix des navets de votre couscous, pour qu’il puisse lui aussi manger le sien. Autrement dit : Un navet pour un navet. Ce n’est que justice.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot