Accueil > Festival national du graffitis à Sétif : 60 artistes participent à la cérémonie d’ouverture

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

aissa : Oui s’il est bien vrai malheureusement que des grands problèmes ne sont toujours pas traités, ni réglés à Sétif, ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger l’expression de nos jeunes, y compris sur les murs. Mais malheureusement la Culture ne fait encore pas ou peu partie de l’intérêt des algériens. Et toutes les expressions de la Culture y compris les graffitis de nos jeunes et moins jeunes, sont toujours mieux que les idées islamistes extrémistes qui datent du Moyen-Âge (Cf. la stupide sauvagerie contre l’incontournable statue de pierre d’Aïn-el-Fouara, mondialement connue ! ! !). Salam.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot