Accueil > Renversement d’un bus près de Ain Abbessa : 17 blessés

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Liberté : J’ai assisté durant à un de mes voyages entre Bouhira et Sérif à une aberration de conduite dans un véhicule collectif, un jeune conducteur de car (entre 20 et 25 ans) a fait au moins trois km avec le frein à main levé, la fumée qui se dégageait du tuyau d’échappement et du moteur, en devenait inquiétante et odorante à faire peur. Je lui est fais la remarque du frein levé comme j’étais placée au devant du véhicule, et bien, ce monsieur ne voulait ou faisait semblant de ne pas m’entendre, j’étais une femme ... Ils (son assistant et lui ont fait comme si ça venait de la vétusté du car, qui l’était aussi, mais, j’ai vu de mes yeux que le frein à main était levé (je suis conductrice). Je ne vous parle pas, quand le car est bondé et que la vue du conducteur est gênée par les clients et, en plus les palabres avec des clients ... J’ai eu de émotions fortes sur les courts trajets. heureusement que j’ai trouvé un taxi consciencieux qui fait son boulot, mais, lui aussi, n’est pas à l’abri des ces inconscients et personnes non qualifiées à la conduite collective. Ce sont des "dangers publique" que les autorités doivent prendre en compte, ça va de la vie des passages et des autres qu’ils croisent et circulent sur les routes ... J’espe qu’un responsable des transports en commun, lise mon courrier et s’attaque à ce fléau Sétifien et ces environs Une légende m’a toujours effrayée ’’A Sétif sur la route, c’est le premier qui passe qui a la priorité" existe t elle toujours ???

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot