Accueil > Le sixième vendredi de la contestation populaire à Sétif : #يتنحّاو_ڤاع

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Eraser : Par l’usure, le vendredi passé est caractérisé par l’ivresse collective, le clownisme, les rencontres et la drague bref une vraie crise hystérique. Les gens devront sortir de l’ivresse et mesurer la psychose d’un lendemain incertain. Les règlements de compte sont déjà présents. Le cercle présidentiel fait la sourde oreille et le peuple fait de l’exigences démesurées. Si les choses restent là l’Algérie va se retrouver sans gouvernement et sans président et aucun ne sera représentatif ou ayant un pouvoir constitutionnel. Il y’en a urgence de déclencher l’art 102 par la force avant que le peuple bascule dans le chaos. Une fois la dégénérescence de la violence publique est amorcée les évènements de la Syrie ou la Lybie seront que des jeux d’enfant pour les Algériens.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot