Accueil > Le 25 ème vendredi de la contestation populaire à Sétif : Les « baltagias » à l’affût.

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Ami Ahmed : 1 - Les généraux ne doivent plus étre les décideurs...1962-2019 = faillite pauvreté corruption issabats cocaine... 2 - la constitution actuelle donne plein pouvoir au president élue = dictateur...On doit corriger cela avant les élections 3 - Ajouter un article qui fera blocage à toute tentative de putch ou intervention militaire dans la politique, tel qu’il existe en Europe. 4 - preparer une instance nationale neutre, controlable, qui assurera des élections honnête et propre. 5- Revoir toutes les taches et responsabliités des différents responsables : Wali, Maire, député, ministre.... 5 - assurer un climat de confiance : relaxe des détenus politiques : Bouregaa, L.Hanoune, député RCD, ..., ouverture d’Alger pour les manifestants.. ***et surtout se préparer à contrer toute éventualité de contre-révolution...qui peut arriver d’ici à l’an 2100 !! 6 - faire le bilan du désatre national : économique, politique, foncier, écologique, humanitaire, urbanistes, sociale...et les impactes sur les sevices publiques : Sécurité , santer, enseignement, environnement....

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot