Accueil > L’université Sétif 2 vient de décrocher un nouveau projet Capacity Building dans le cadre Erasmus+

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Tellement le niveau est trop bas, on ne fait plus la différence entre la honte et la fierté. Il est acceptable de dire, un chômeur a décroché un emploi, une société a décroché un contrat, un étudiant a décroché une bourse, un chercheur a décroché un financement de son projet. Mais hélas à l’échelle d’une université ça devient de la mesquinerie et de la mendicité (triste encore quand il s’agit de 5 universités algériennes) Qu’avez-vous besoin pour demander des sous de la honte pour un projet à développer en Algérie sous le contrôle de la rive nord. Ayez l’honnêteté au moins pour une fois de dire que Sétif 2 et une université de merde.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot