Accueil > Le 32e vendredi de la contestation populaire à Sétif : Le second souffle ?

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

khali : Soyer nombreux à dénoncer l’ingérence étrangère de Bruxelles de Paris de Londres de Berlin. Pourquoi ne pas créer des comités de déstabilisation des ces pays qui nous veulent du mal RÉPONSE DU BERGER À LA bergere. LA ligne rouge et le parallélisme des forme sont des postulats à mettre et entretenir dans des cas d’agressions venues motamment de paris et bruxelles qui ne veulent pas se depoussierer de leur carcan d’ex puissance coloniale vaincu militairement dans les années 60 et qui continuent à oeuvrer pour voler piller les richesses de l’Afrique de l’Algérie et ce en usant de propager la corruption par les traitres de l’intérieur LA LUTTE le combat contre l’envahisseur ses sbires de l’intérieur continuent.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot