Accueil > Ils ont disparu il y a quelques années : Aba et Belamri, d’illustres oubliés

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

lazhar : Pourquoi parler de ABA ou de BELAMRI Rabah ? tout simplement parce qu’ils ne nous ont jamais oublier. Am’Rabah ; Enfant je ne pouvais pas comprendre ce doux sourire toujours dessinait sur ses lèvres et ce n’est qu’un peu plus tard que j’ai découvert sont secret. En fait, c’était tout simplement la paix d’esprit d’avoir et le plus souvent dans la peine accomplit son devoir. Le devoir du gardien du temple de la mémoire. Lui, Am’Rabah voyait autrement que nous. Plus loin encore. Il a rencontré depuis très longtemps cette force invisible qui nous pousse à dire, à crier. Nous fait mal par moments, mais la plus part du temps nous soulage de nos maux. Un besoin urgent de s’exprimer, de dire. Ce qui reviendrait à dire qu’avec un livre de Am’Rabah entre les mains on déguste une lecture de plaisir incontournable et une rencontre intime avec la société Bougaienne de Sétif et même la mémoire de l’Algérie toute entière. Qui a dit que la l’Algérie a perdue sa fertilité ? Merci du fon du cœur Mr Kamel Beniaiche Merci pour tout ceux qui y participent Merci Kami

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot