Accueil > Découverte de quantités importante de poissons morts sur les deux rives du Oued Dehamcha

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

staifi/noceen : Suite à l’article ci-dessus , le sieur journaliste ayant rapporté ces faits pourrait il m’éclairer sur certains points ? Si ce ne sont que des rumeurs rapportées , il me plairait de rappeler que tout écrit est la transcription de la vérité , des faits , des lieux , et bien d’autres aspects , à même de conforter le lecteur dans ces affirmations . De cet article , je n’ai puisé que des similitudes lointaines avec la réalité . L’oued Dehemcha , pour les habitants de cette contrée pas si lointaine que l’on pourrait le supposer , n’existe pas et aucune mémoire vivante ne pourra le situer . Par corrélation à la description faite , j’aimerais rappeler la naissance d’un oued passant par cette vallée et ses différentes appelations . L’écoulement des eaux pluviales du lieu-dit Ouled Saber et des déclivités successives chemine tortueusement suivant le relief et longe la route sinueuse reliant El-Eulma à Beni Aziz . En période hivernale , il bouillone en un torrent de boue et parfois cause des dégats importants . Les riverains en savent quelque chose et leurs demeures sont situées sur les hauteurs des deux rives . On l’appele à son apogée : Oued Laatache et pas un filet d’eau n’y coule sauf pluviométrie . Il rejoint Oued Safsaf qui trouve sa source près du douar du même nom , à proximité du lieu archéologique de MONS que peu connaissent et ignorent . Ce filet d’eau est important et quelques cultivateurs utilisent cette denrée pour irriguer leurs plantations . Il arrive au lieu-dit BETTAH vidé de son débit primaire , et parfois ce ne sont que des flaques éparses aux eaux stagnantes . Depuis les années 75 à ce jour , je n’ai vu un poisson nager dans ces lieux et encore il faudrait que je demande aux doyens des alentours . Bettah est situé à près de 25 kms d’El Eulma et ce cours d’eau qui le longe est appelé Oued Dheheb . Son lit est profond , suite au pillage de son sable et de sa rocaille et il rejoint face à l’usine des eaux minérales en un lieu denommé Regada , l’oued El Hammam dont la source alimente les villes de Ain el (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot