Accueil > Grève du lycée Dahmène-Khellaf à Sétif : « La directrice écartée »

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Un parent outré : Deux poids,deux mesures c’est ce qu’applique la direction de l’éducation de sétif.Sinon comment expliquer que le chef d’établissement(qui doit incessament sortir en retraite)du CEM AMIRA à sétif,soit toujours maintenu à son poste aprés tous les rapports qui ont été transmis par les enseignants et les parents à la tutelle.Ce qui se passe actuellement au niveau de ce CEM reléve de la science fiction:une anarchie totale sévit dans l’établissement,les éléves font la loi,les abords du CEM sont constament squattés par des délinquants qui essayent de revendre des psychotropes,certains parents malveillants s’autorisent à pénétrer dans les salles de classe pour intimider les enseignants et j’en passe !Si donc je me référe à cet exemple je conluerais que ce sont les gens qui font serieusement leur travail qui sont pénalisés et pour étayer mes propos j’invite le premier responsable de l’éducation à faire une visite innopinée dans cet établissement.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot