Accueil > Invitation de Sabiha AHMINE : « Talghouda » ou le Roman comme vecteur de la mémoire

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Mustapha TAF TAF : j’ai hate d’avoir ce livre entre les mains . mes pensées vont vers Feu Abdelkadere qui m’avait offert deux de vos livres ( Kateb Yacine, l’homme libre & Le fugitif ) et que j’ai lu avec un grand plaisir.un grand bonjour pour RICHOU " :Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants ; c’est l’indifférence des bons."

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot