Accueil > Chant pour Yacine : Hommage à « l’enfant terrible de la littérature algérienne »

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Bent Stif : Vous vous en prenez aux communistes espèce d’ex..., vous n’avez même pas le courage de dévoiler votre identité de vendu, les communistes eux, ils le clamaient haut et fort, étaient et sont fiers de l’être, et vous ? Avez vous au moins un principe à défendre ? Vous osez parler de littérature algérienne ? Allez chich, donnez nous un cours, déballez ce que vous savez ! Quant à votre savoir sur l’Histoire de l’Algérie, c’était quoi le PPA ? Et quand bien même ? Notre identité est multiple, nous sommes des berbères arabisés, akhbet rassek lel hayt, nous ne sommes pas des Arabes, nous sommes des Algériens, c’est à dire des berbères à l’origine païens, puis judaïsés, romanisés et enfin arabisés par la force de l’Histoire et des choses. Mnine djat El Kahina ? Et St Augustin tasmâa bih ? Et Apulée tââfrou ? Rouh ethakaf .....

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot