Accueil > Chant pour Yacine : Hommage à « l’enfant terrible de la littérature algérienne »

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

c’est pire que la vulgarité lorsqu’on s’attaque non pas à l’œuvre mais à des morts qui sont entre les mains de leurs créateurs.Vous devriez demandez pardon comme pour votre renoncement qui annonce votre renoncement à votre personnalité s’il vous en reste une.Un ex ,c’est quoi ,c’est un navire qui vogue au grès des vents ,et sans port d’attache. Kateb est un très grand que vous le vouliez ou pas.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot