Accueil > L’après octobre 1988 : L’Algérie entre affairisme d’Etat et déficit démocratique

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Sinfam : Ce qui m’amuse dans tout cela, c’est que vous vous faites passer pour un intello, donneur de leçons et de morale, un penseur du « copier-coller » de chez Wiképedia, et très vite vous déversez dans l’invective, ce qui ne vous différencie pas tellement des « Hilaliens », vous qui prétendez appartenir à « une race supérieure ». Quoique vos propos, soient sciemment xénophobes, cela n’empêche de constater qu’ils (Les Hilaliens) ont certainement laissé sur leur passage quelques gênes maléfiques dans votre arbre généalogique Arabo-Berbère ou Berbéro-Arabe (C’est KIF-KIF), et un test d’ADN ne serait pas inopportun chez vous (cela coûte la bagatelle de 250 voir jusqu’à 600€), et je me porte volontaire pour payer la note. à vous de voir.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot