Accueil > L’après octobre 1988 : L’Algérie entre affairisme d’Etat et déficit démocratique

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Le dos large et la tête bien ronde pour porter le bonnet d’âne et vous mettre au coin de la classe jusqu’a la fin du cours, bien, bien..!Elève Etrange "gharib en arabe", vous commencez à devenir sage, vous aurez des bons points à la fin de l’année. Ca commence à rentrer dans votre esprit que ici, c’est un espace de reflexions et d’analyses et pas un déversoir de tout et n’importe quoi, bravo...

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot