Accueil > L’après octobre 1988 : L’Algérie entre affairisme d’Etat et déficit démocratique

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Salim : @EL MEREG Il n’y a pas que les chiens qui soient hargneux, il y a aussi EL MEREG, Rachid, Sinfam, tu et tout les autres dont je ne citerai pas le pseudo mais qui se reconnaîtront ! Dès que l’on oppose un point de vue, c’est aboiement après aboiement ! Puisque tu me proposes de leur crier « Va coucher » pour s’en débarasser alors je te dirais « Va coucher » !

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot