Accueil > La césarienne malgré elle

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Nasser : En Lisant cet article je n’ai pas pu m’empêcher de relire un article de Sétif-info de notre ami feu Nabil Lalmi (El Watan) intitulé : Consultation médicale : Le casse-tête chinois des patients « Ma femme était enceinte et comme elle était suivie par un gynécologue privé, elle a été orientée vers une clinique privée où elle a dû subir une césarienne pour quelque 50 000 DA », nous raconte Nacir, un jeune commerçant , qui enchaîne : « La césarienne est devenue systématique dans les cliniques privées. L’ accouchement par voie basse est pourtant plus pratique . Non ? » Tout cela n’est qu’un aperçu superficiel du malaise que vit le secteur de la santé à Sétif. Entre le public et le privé vacille la santé du citoyen qui, finalement, est le seul à payer cher... le luxe de tomber malade.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot