Accueil > Encore une enseignante agressée

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Mériem : @ Anonyme 104270 Après les médecins c’est au tour des enseignants...bon.. D’abord je m’’élève et le plus fortement du monde contre la violence d’où qu’elle vienne et pour qui que ce soit à plus forte raison, quand c’est une violence contre un enfant, un enseignant violent doit être dénoncé, on en a déjà parlé, je n’y reviendrai pas ! En ce qui concerne le rapport élève/ enseignant il y a beaucoup beaucoup à dire et je vais résumer ceci : le métier d’enseignant a beaucoup perdu de sa valeur et pas par la faute des enseignants mais par celui d’une formation au rabais et dans toutes les matières, il n’y a qu’à aller jeter un oeil sur le passage et l’obtention des diplômes... ! Sans parler des concours de recrutement !! je suis assez ancienne dans le métier pour jauger de la dégringolade MAIS AJOUTONS ceci : des parents - pas tous heureusement !- ne tiennent plus leur rôle de d’éducateurs et croyez-moi, un(e) élève turbulent(e), comme le sont tous les gamins, quand on lui inculqué le respect, ça n’a rien à voir avec ces élèves déchaînés , insolents perturbateurs jusqu’à la violence verbale et plus encore mais comme je l’ai dit, c’est à l’enseignant(e) de gérer cela ce sont les risques du métier Ajoutons aussi le nombre d’élèves par classe et une ...administration la tête dans le sable, comme vous dites : ne les dérangez surtout pas ! Faites du baby sitting ou faites votre cours, l’essentiel c’est de fermer la porte de la classe et chuttt... vous parlez du "niveau" mettez-vous à notre place une minute : dans la classe il n’y a pas les"faibles, les moyens et les forts" il y a autant de niveaux qu’il y a d’élèves... en effet, il y a ceux qui bénéficient de "cours" ( perso, je n’ai JAMAIS donné un cours payant..) ceux dont les parents sont des intellectuels comme vous dites et qui "aident" leur enfant, il y a ceux qui buchent comme des fous pour réussir, il y a des enfants doués... et il y a ceux dont les parents sont dépassés, ou pire : indifférents, il y a des enfants pas doués, en retard etc... etc .. et l’enseignant(e) (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot