Accueil > Des ‘‘think tank’’ projettent déjà l’image d’un Maghreb qui sera moins arabe et plus berbère

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

abdelrahmane : @sos, il n y a ni héritage ni patrimoine carthaginois ni gréco-romain (donnez moi des exemples et des signes spécifiques vivants, à part les restes archéologiques et les récits d’historiens). Même la langue française ne devrait pas avoir la prééminence en tant que langue étrangère. L’avenir est à l’anglais. quels sont les dénominateurs communs avec les français,corses, siciliens et italiens, si ce n’est la peau blanche et les yeux bleus de certains algériens ? et ces européens t’ont montré pendant plus de 130 ans de présence parmi nous (ou plutôt en dessus de nous) à quel point ils se sentent supérieurs et différents de nous ? et si, contre toutes les apparences, les évidences et les preuves, certains algériens pensent qu’ils (en) existent (des dénominateurs communs) avec l’Europe du sud alors ce serait vrai pour eux, çàd une petite minorité, pas pour la majorité écrasante des algériens, ceux-là devraient savoir aussi que l’Algérie ne se limite pas à Alger, tizi ouzou, bejaia et boumerdes mais l’Algérie c’est 48 wilayas d’Alger à tam, de tarf à tlemcen et de tebessa à béchar.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot