Accueil > Appel à contribution.

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Mériem : Hadj Ahmed et Scarlett La liberté tout court c’est ce qui semble être un"idéal" - par toujours inaccessible - et ce pour quoi les gens conscients ont envie de se battre pas forcément par le militantisme politique mais simplement à son niveau individuel car malheureusement il y aura toujours un "autre" pour être là et perturber le simple désir qu’à chacun de nous de vivre sa vie comme il l’entend... "L’enfer c’est les autres" a dit Sartre et il y a cette expression : " la liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres" elle contient, à mon avis, une part de sagesse populaire hélas très peu comprise et suivie ( appliquons-la à la liberté d’expression par exemple) à fortiori dans un pays comme le nôtre où nous n’arrivons pas à nous débarrasser du réflexe tribal ancestral où l’individu n’existe pas (où à peine) par rapport à la "famille" très élargie : ! c’est peut-être là qu’il faudrait chercher nos tares , non pas que je sois adepte de l’individualisme forcené - on voit ce que cela donne dans les pays dit développés comme la perte du sens de la famille et les sacrifices que cela demande - mais chacun devrait quand même avoir le choix de cequ’il veut pour lui-même sans interférence.. Ce qui existe au niveau familial se retrouve à un niveau supérieur : on a l’adulation du chef-patriarche, celui qui sait tout, qui pense à notre place pour nous protéger et pour qui nous abdiquons, en échange de sa "protection" notre espace intime de liberté individuelle quitte à le regretter mais à le laisser perdurer pour notre "tranquillité" Le sectarisme, le fanatisme, l’obéissance aveugle procèdent de cette façon... rappelons-nous les criminels de guerre qui ne font qu’obéir "aux ordres" !!! et nos égorgeurs qui suivent leur émir illuminé !!!! (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot