Accueil > L’agression verbale en débat

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Kamel El Guelmi : @ Scarlett Ibn arabi et les soufis musulmans en général ne sont pas l’équivalent des moines bouddhistes ou chrétiens. Car bien que puisant dans la philosophie de l’excellence dans la spiritualité musulmane, ils ne vivent pas à la marge de la société . Ils se marient et ils divorcent , ils jeûne et ils mangent , il prêchent l’amour et font la guerre en cas de nécessité. Leurs principale devise , c’est d’ailleurs le savoir (Ilm )ne se sépare pas de la pratique ( âamal ) . Rien que voir notre fameux Emir Abdel Kader qui a pu joindre l’excellence et la pureté de l’âme d’un soufi , la bravoure d’un cavalier guerrier mais aussi la tendresse d’un poète. C’est un exemple très familier dans la tradition musulmane et surtout maghrébine. Le jihad chez les soufi possède un sens plus large : c’est d’abords un jihad contre son ego et ses désirs dans son sens global et puis un jihad pour défendre sa patrie et ses valeurs contre l’agresseur dans son sens restreint. C’est pour cette raison que pour eux, l’exercice qui consiste à se séparer volontairement et d’une manière régulière de ses désirs et de ses sens , permet d’apprivoiser les pulsions de l’âme et acquérir cette liberté qui est pour eux la quette de l’homme parfait.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot