Accueil > Le SG de la Ligue arabe exclut une intervention militaire en Syrie

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

khali : pendant que la Ligue arabe continue ses réunions pour trouver une stratégie pour bombarder la syrie afin que certains états raoyames béféficient de la bénédiction d’israél et la protection des usa ET PENDANT CE TEMPS, ILS BOMBARDENT GAZA Non, cela ne fait pas la "une". pas assez de morts, sans doute, et pourtant voilà plusieurs jours que Gaza est bombardée par l’aviation israélienne. Des bombes larguées sur des populations civiles de manière barbare. Ci-dessous la lettre de notre ami gazaoui Amir Hassan, qui était de passage en France il y a quelques semaines. Chers amis, Cette nuit et comme hier, les avions militaires israéliens F16 continuent de bombarder la ville de Gaza, et en entendant ce son terrible, j’ai pensé à vous. Le matin à 9 heures, je dois présenter mon mémoire de fin d’étude devant les professeurs, alors si ce soir je m’échappe de la mort encore une fois, je dirai clairement demain et devant tout le monde, que c’était grâce à vous, que j’ai pu réussir, vous étiez toujours dans mon esprit, vous m’avez encouragé, vous m’avez appris que la volonté de la vie est beaucoup plus forte que les bombardements. Priez pour nous cette nuit, car demain je porterai vos visages dans mon mémoire, dans le vrai mémoire, mon mémoire de vie, et continuez de penser à nous, car la seule chose qui m’a fait supporter cette vie de chagrin et de souffrance, c’était l’espoir que demain, je reviendrai vous voir. Je vous écris parce que la station d’électricité de Gaza s’est arrêtée aujourd’hui, et si je ne pourrais plus vous écrire, c’est parce que je pense à vous, et c’est difficile de faire deux choses ensemble à la fois. Amitiés de Gaza, Gaza sans lumières, Gaza sous les bombardements, mais Gaza ne vous oublie pas. Gaza l’espoir. Amir Hassan (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot