Accueil > Gare routière de Sétif : Agressions et vols au quotidien

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

hamdi mosbah : C’est normal, lorsqu’on a une police castrée par les autorités qui se soumettent à toutes les intimidations des voyous, des dealeurs, que peut-on faire que tenir notre mal et attendre qu’Allah Ifaraj, alors que dans le premier pays du monde, j’avais visionné la scène suivante, arreté pour une vérification d’identité un dealeur avait mis la main dans l’une de ses poche et sans sommation aucune deux policiers avaient utilisé leur pistolet et l’avaient abattu sur le coup. Présenté à la justice ils avaient eu raison dans le cadre de leur propre sécurité que celle des passagers et ont été immédiatement relachés et avaient repris leur travail dans l’honneur, alors que chez nous dès qu’un voyou se tape la tete contre une porte, une fenetre ou le mur lors de l’enquete et dès qu’il a un ecchimose les policier sont inculpés de violences et pour éviter cela un délinquant doit passer au moins trois fais devant des médecins qui attestent que l’intéressé n’a pas été brusqué pour etre présenté devant le Procureur. Alors il ne reste plus à tous les agents de la sécurité publique qu’à embrasser les délinquants lors de leur arrestation pour qu’ils leur disent si oui ou non ils avait commis leur forfait. Et voila la vérité pourquoi nos policiers ne peuvent pas agir et meme se détournent de leur mission pour éviter les grabuges.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot