Accueil > Yennayer, une fête de plus en plus algérienne

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

omar : Yanayer est beaucoup fêté à l’ouest du pays depuis trés longtemps et jusqu’à ce jour, cela n’a rien d’extraordinaire. Il y’a certaines fêtes aussi qui ont disparu, au sud, pas loin des Zibans, une de ses fêtes ressemble étrangement à halloween, en novembre, avec les même rituels. En fait, ce sont des fêtes pour certaines d’origine païennes (au sens paysanne, non péjorative ) en relation avec le changement saisonnier, le 12 janvier correspond au premier jour ou le soleil se lève plus tôt, début de la montée de la sève végétale. Yanayer était fêté aussi comme la fin des provisions d’été. L’an 1 amazigh n’est le départ d’aucun fait historique, il est juste une décision faite symboliquement par l’académie berbère en 1970. Sans vouloir polémiquer, féter yennayer, sur le plan culturel c’est une bonne chose. Mais comme un calendrier c’est utopique, il est dépendant du calendrier grégorien (qui n’est pas le vrai calendrier chrétien originale). C’est un mimétisme décalé de 12 jours sur le nouvel an chrétien. Contrairement aux autres calendriers ,chinois, hindoux, aztèque, juif, musulman, etc... qui chacun ont une spécificité de calcul.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot