Accueil > Café littéraire : Hamouda raconte " Moi M’sieu… !"

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Woman : Merci Imène Voyez -vous , chaque fois que je participe sur ce site et quelque soit le sujet, une chose saute au yeux : NOUS NE SAVONS pas DISCUTER DANS LE CALME en échangeant des arguments contradictoires équilibrés et sereins mais nous versons tout de suite dans l’insulte, les coups bas, les accusations les plus dégradantes pour l’interlocuteur - trice comme si ces insultes allaient nous donner raison contre toute rationalité et réalité des faits.. sommes-nous tous des "ouled el harra" avec tout ce que cela signifie de péjoratif ? Vous donnez une réponse et vous vous rendez compte que celui ou celle qui vous invective n’a MÊME PAS LU VOTRE COMMENTAIRE mais réagit - d’une manière primaire et grossière - à votre pseudo...il suffit d’en changer et tout change... Qu’on ne vienne pas dire ce que c’est "notre caractère" Quelle horreur si c’était vrai ! NON ça vient de notre MANQUE d’éducation qui n’enseigne pas le respect de l’autre fut-il le contradicteur, ça vient de la façon dont nous sommes PRIVES d’une culture de l’échange intellectuel de base qui consiste à ECOUTER l’autre posément avant de lui répondre d’une manière rationnelle, ça vient de notre habitude de nous croire "entourés d’ennemis" qui ne sont là que pour nous prendre à la gorge parce que NOUS SOMMES INCAPABLES de nous regarder en face avec nos tares et nos défauts, la faute venant toujours de "l’autre" et ne nous sommes que de pauvres innocents qui "nous défendons" ( ceci je le tiens d’une amie psychiatre à Alger qui sait de quoi elle parle car elle traite beaucoup les problèmes de couples -donc de la femme et de l’homme et de leur éducation dans notre société - Et si vous appliquez cette règle à NOS PAYS - je mets cela au pluriel - vous comprendrez pourquoi qu’au lieu d’essayer de nous guérir de nos maux et de rectifier nos travers en cherchant là où le bât blesse chez nous ( manque de culture générale, de liberté individuelle, matraquage politico religieux à sens unique croyance en "l"homme providentiel" à qui nous déléguons même (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot