Accueil > La vie humaine en danger au centre des 1014 logements de Sétif

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

El Louchi : Toujours le meme discours. Toujours la faute aux autorités. Les algeriens ont choisi de vivre comme ça, pourquoi les empecher ? Le marché des 1014 c’est l’art de vivre. C’est une culture. Une manière d’etre. Sétif a été et restera pour toujours un grand douar habité par des Rurbains (allah yarahmak ya Pr. Med Bokhobza). Un rurbain est un rural qui vit dans un semblant de paysage urbain. Le paysan ce n’est pas celui qui habite la campagne mais celui que la campagna habite sa tete. Resignez-vous. Vous etes jeunes et vous n’avez rien vu. Les choses étaient comme ça en 1970 et en 1980 c’était encore pire. ; ça se voit que vous n’avez pas vu Omar Gatlato Redjla. Il ne s’agit pas d’alerter le wali. Si c’est le cas il faut alors depecher les forces speciales SWAT ou un bulldozer pour tout raser au sol. Mais puisque on est en democratie qui pour nous veut dire anarchie c’est à dire chacun est libre de faire ce qu’il veut, alors il faut laisser faire. Si vous voulez changer les choses, il ne faut pas frequenter ce marché, il faut le boycotter mais tant que les gens s’ y bousculent, pourquoi exiger des commerçants abusifs un code éthique ou un sens du civisme ou à la rigueur un peu de propreté qu’est dejà trop demander. Allez, chers amis relax, c’est normal. Il n y a rien à faire.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot