Accueil > La justice annule 63 agréments pour officines pharmaceutiques à Sétif

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Nour : Il faut bien mener son enquête avant de raconter n’importe quoi. Les pharmaciens qui ont eu des postes ont attendus 11 ans pour les plus anciens, certains était adhérents au conseil de l’ordre de Sétif et dès qu’ils ont eu leurs postes, ils ont été raillés sans qu’ils commettent la moindre erreur. Il ne faut pas écouter les bruits de la rue, les pharmaciens installés depuis longtemps n’en veulent que pour leur poches, ils font tout pour continuer à monopoliser le marché, leur souhait est de ne pas perdre un seul centime du marché du médicament. Ce qu’il faudrait c’est une vraie réforme du métier qui obligerait les pharmaciens déjà installés en officine de recruter des pharmaciens diplômés au lieu d’employer des vendeurs payés des miettes et de leurs permettre d’avoir des salaires correcte pour éradiquer le chômage de toutes une génération de ces nouveaux pharmaciens.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot