Accueil > ES Sétif 0 - Auckland City FC 1

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

bonjour, De la lointaine Guyane, je vous apporte mon point de vue d’amateur : Jouer au Maroc c’est jouer dans un environnement hostile, il fallait s’y préparer tout simplement, manager cela vous dit quelque chose ? le football de nos jours est géré comme un entreprise, rien ne doit être négligé, rien ! J’ai lu qu’un des joueurs de L’ ESS a déclaré " nous sommes meilleurs lorsque on est soumis à la pression" parler c’est bien, agir c’est mieux. Le joueur local, je pense, est encore une"dilettante " adepte du moindre effort ! on ne gagne que grâce à l’engagement sincère et la bonne volonté de réussir, en somme avec le travail et de la rigueur. Un footballeur pro doit être irréprochable, jouer c’est son métier, il est payé pour ça. Que penseriez-vous d’un boulanger qui ne sait pas faire du bon pain, c’est soit qu’il n’est pas vraiment boulanger ou pire qu’il n’aime pas ce qu’il fait et qu’il est là par hasard. Ceci est valable pour tout corps de métier. De nos jours à cause de notre médiocrité criante, érigée en dogme, on qualifie notre labeur, sous d’autres cieux " de travail d’Arabe " toute réalisation peu convaincante ! mais pour l’anecdote savez-vous que "travail d’Arabe" était à l’âge d’or de l’Islam, un argument de vente irrésistible en Europe du moyen âge ? En effet pour vendre un produit cher, on disait "Monsieur cet instrument ou produit vient d’Andalousie, c’est un travail d’Arabe" c’est-à-dire d’orfèvre. Ce qu’il faut en Algérie, c’est un niveau d’exigence élevé, pour soi et pour les autres. Nos voisins marocains, zélés ou pas ont droit de supporter qui ils veulent, ce sont des considérations qui peuvent nous échapper.Mais partout, existent de braves gens, et d’autres.En Algérie, c’est pareil ! La haine de soi, l’invective ne doit pas nous guider. Ah, en dernier je voudrais dire aux recruteurs des clubs omnisports, notamment, les petites sections : prenez les meilleurs, vraiment, et arrêtez les discriminations dès le jeune âge, car vous faites de nos gamins des citoyens aigris frustrés et accablés par l’injustice. (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot