Accueil > Affaire des 63 autorisations d’ouvertures d’officines pharmaceutiques : Les bénéficiaires réagissent

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

k 19000 : Salam Tout ce que déclarent les bénéficiaires est faux. Ma Direction de la Santé de Setif a crée une commission illégale, la preuve le conseil de l’ordre est membre permanent de la commission charge d’attribution f´officine n’a jamais été inviter à assister car il y avait de la magouille . Comment des jeunes pharmaciens inscrits sur le registre légale en 2006/2008 n’ont pas bénéficié d’agréments alors que ceux inscrit en 2012 ont bénéficié dont 4 membres de cette commission illégale créer par cette D S P pour simplement mépriser des jeunes chômeurs et favoriser leur camarades ou ceux qui qui ont le pouvoir ( c’est l’exemple concret de la fable de la Fontaine " le loup et l’agneau " que vous connaissez tous . Les membres des commissions ne doivent- ils être neutre ???? Dans le cas actuel c’est eux qui ont pris les meilleurs postes -sans commentaires. Les lésés ont fait recours à le justice qui a étudier le dossier et leur a donner raison pour que la liste des 63 soit annulé et que la D S P revoie cette liste conformément aux lois et règlements de la république. L’ancien wali a donné des instructions d’attribution de 60 postes de travail aux pharmaciens chômeurs par écrit et n’a jamais demande à la DSP de faire du trafique. Maintenant si c’est lui qui a demande au DSP de faire fi aux lois et règlements du pays c’est très grave si cela vient du premier responsable de la Wilaya . Quand au wali actuel il a responsabilise le DSP pour solutionner ce problème. Il n’a jamais approuvé le mépris des jeunes bien qu’il devrait réagir pour mettre de l’ordre dans sa wilaya et mettre fin a ce problème légalement et rendre les droits à leur propriétaires. De toutes les manières nous continueront à nous battre pour faire valoir les droits de nos enfants car nous croyons au bon dieu, a notre justice et à nos responsables qui ont le sens des responsabilités et qui ont été nommé pour améliorer la vie des citoyens ( Walis, ministres et magistrats ...) et non pour mépriser les citoyens Quand à vous qui avaient pris les droits de nos (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot