Accueil > Premier congrès international de gestion des risques et qualité de soins

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

bougaa : La santé des Algériens n’est pas un sujet d’actualité pour nos gouvernants et ne l’a jamais été. Chacun d’entre nous, à le droit d’aspirer à une meilleure qualité de vie et cela passe par un système de santé qui devrait être au centre des préoccupations. Je me répète peut-être, mais la prévention est inexistante et nous sommes responsables collectivement en cautionnant le manque d’hygiène chronique de notre société. Notre environnement est détestable, provoquant régulièrement épidémies ou autres maladies liées à cet état de délabrement de la nature. Venir disserter sur la gestion des risques alors qu’aucune normalisation n’a été entreprise à ce jour, me laisse penser que l’on met la charrue avant les bœufs. La gestion des risques est excessivement compliquée et complexe à la fois, aucune formation post-universitaire n’existe et quel que soit le domaine d’application, qu’il soit médical, technologique et dieu sais-je encore. Bref, encore et encore la "réunionite", maladie de la réunion parapluie (c’est pas moi, c’est lui) où les participants viendront tenir des discours politiquement corrects mais très éloigné de ce que nous vivons chaque jour.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot