Accueil > Selon les imams, souhaiter Joyeux Noël ou Bonne année aux mécréants est interdit

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

"UN COEUR SANS HAINE" La querelle, en se développent en s’enracinant et en multipliant les ramifications des ses épines, détruit la fraicheur de la foi, tue la bonté et l’amour de la paix qu’elle inspire. Et il n’y a plus alors aucun bien dans l’observation des rites prescrits, qui n’apportent plus aucune protection à l’âme. Souvent, la querelle s’empare des esprits de son auteur et le pousse à commettre des écarts avilissants pour la grandeur d’âme et des péchés graves qui font encourir la malédiction. Souvent l’œil courroucé pointe une zone sombre. Aveugle aux vertus, amplifiant les vices, l’âme cède, sous l’emprise de la haine et du ressentiment, au voyeurisme et a la confection des mensonges. Ce sont autant d’attitudes abhorrées par l’islam qui met en garde contre ces abominations et fait de leur éradication les meilleures œuvres pour se rapprocher de Dieu. En effet, l’envoyé de Dieu (saws) a dit : « voulez vous que je vous indique ce qui est meilleur que le jeune, la prière et l’aumône ? les gens présents lui ont dit : Certes, oui ! il a dit : C’est d’endiguer l’inimité et l’animosité, car laisser se propager l’inimité constitue la haliqa (celle qui rase) ; je ne dis pas celle qui rase seulement les cheveux, mais celle qui rase la foi. » (At Timidhi) Le démon ne parvient peut être pas a faire de l’homme sensé et raisonnable un adorateur d’idole, mais il peut, lui qui est trop attaché a la séduction de l’homme et à sa perte, parvenir à l’éloigner de son seigneur au point qu’il ignore ses devoirs encore plus que l’idolâtre délirant. Pour mener à bien cette machination le démon s’emploie avec ruse à allumer les feux de l’animosité dans les cœurs. Une fois ce feu allumé, le démon se réjouit du spectacle de ces flammes qui brulent le présent et l’avenir des hommes et qui engloutissent leurs liens et leurs vertus. L’envoyé de Dieu (saws) a dit : « Satan a perdu définitivement l’espoir d’être adoré par les orants dans la presqu’ile arabique mais il ne désespère pas de semer la discorder entre eux. » (mouslim) Il y a des (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot