Accueil > Avenue 8 mai 1945 : Début imminent des travaux du tramway

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

nosy-bé : L’âme révolutionnaire de Sétif...c’est quoi ça,encore ? Il y a certes eu quelque chose à Sétif en ce 8 mai 1945 ,un petit détail de l’Histoire ,mais il faut raison garder . Les évènements de Kabylie post-indépendance ,sont beaucoup plus graves que tout ce qu’a connu Sétif comme troubles depuis juillet 1830 . Saâl Bouzid a certes été blessé ,mais il a été transporté à l’hôpital des suites de ses blessures ..Beaucoup d’algériens ,à l’image de ces nombreux anonymes , éliminés lors des évènements de Mai 1945 ,ou encore entre 1954 et 1962, n’ont pas eu la chance de se faire transporter à l’hôpital alors qu’ils quittaient sous les balles et autres engins de la mort ,la vie d’ici-bas . Même les animaux ,domestiques ou non ,ont été terrorisés par les affres des troubles de 1945 et des guerres de tous les temps . Si le pont Hennous,à lui seul , devait parler ,il ne dirait presque rien de ce dérisoire évènement de Sétif ,auquel est associé, pour l’histoire et pour la politique , la mosquée de tel quartier ,et les scouts de telle obédience religieuse . L’Algérie serait ,selon ce qui se raconte , aujourd’hui sur une pente dangereuse , du fait de ses errements cultuo-culturels ,et de son alignement géostratégique ..Je regrette qu’en ce pays les citoyens continuent de regarder l’Histoire de manière à légitimer un pouvoir ,qui se nourrit et nourrit tout le reste du pays , du commerce des hydrocarbures ! Pour revenir au sujet du jour , moi , je constate que toute l’ancienne ville de Sétif se dépérit .Et qu’au lieu de concevoir des ouvrages isolés ça et là ,il serait préférable de sacrifier tout l’ancien-bâti ,et de réaliser ici une nouvelle ville ,avec ses logements ,ses services ,ses équipements ,ses servitudes ..et des espaces verts en lieu et place de mosquées (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot