Accueil > Sétif profond >

Cueillette sauvage et prématurée de thym à Sétif

lundi 10 mai 2021, écrit par : Liberté

Cela fait plusieurs jours que la cueillette du thym sauvage (zaâtar) bat son plein à Sétif. Selon des citoyens qui ont pris attache avec notre journal, la cueillette de la plante médicinale aux vertus reconnues s’opère d’une manière assez prématurée.

Ainsi, du côté de Tikantouch, connue sous le nom de Guettoucha à Bouandès, à Trouna, dans la commune de Bougaâ, et à la forêt de la zaouïa de Sidi Ahcène, des citoyens procèdent à la cueillette sauvage et anarchique de ladite plante. “Tout au long de la route de Trouna, j’ai vu des citoyens cueillir le thym en l’enlevant avec ses racines. C’est un crime ! Nous devons sensibiliser nos concitoyens à arrêter ce massacre”, nous dira Mokhtar, un habitant de Bougaâ. Et d’ajouter : “Dans cette région, la meilleure période de cueillette, c’est durant les mois de juillet et d’août.

Aussi, il faut veiller à bien couper la plante, afin de ne pas l’abîmer et, du coup, garder intactes les racines. La cueillette intense et prématurée du zaâtar finira par réduire les aires de croissance naturelle de la plante.” Il est à noter que le kilogramme de thym varie entre 3 000 et 4 000 DA.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus