Accueil > Sports >

ES Sétif : extraordinaire communion entre les joueurs et leurs supporters au stade du 8 mai 45

dimanche 20 mai 2007, écrit par : [Aps 20/5/07] Sétif, mis en ligne par : Boutebna N.

L’ensemble des joueurs, entraîneurs et dirigeants de l’ES Sétif, accueillis, une heure plus tôt, à l’aéroport de Sétif, par des milliers de supporters enthousiastes, ont reçu un accueil encore plus chaleureux de la part de plus de 50.000 personnes en délire au stade du 8-Mai 1945.
Du public, il y en avait partout. Malgré une forte chaleur, le stade était plein comme un oeuf plusieurs heures avant l’arrivée des joueurs, a-t-on noté. Plein et orné de dizaines de milliers d’emblèmes algériens, de banderoles et de fanions aux couleurs de l’ESS, le moindre centimètre carré du stade du 8-Mai 1945 était-bon à prendre" pour avoir droit au spectacle.

Agrippés au grillage, juchés sur les pylônes, sur le tableau de marque électronique, nichés sur les toits et les terrasses des habitations jouxtant le stade, les fans des-Noir et Blanc" voulaient absolument participer à la fête.

Une clameur extraordinaire, inénarrable, accompagnée de salves de baroud, tonna dans une ambiance impressionnante lorsque l’autocar transportant les joueurs pénétra sur le terrain, au centre duquel a été dressée une immense estrade dotée d’un équipement de sonorisation.

La communion entre les joueurs sétifiens et leur public, celui-là même qui joua comme il se doit son rôle de-douzième homme" tout au long de la Ligue des champions arabes, atteint son paroxysme lorsque le capitaine Bourahli, suivi de tous ses co-équipiers, prit place au centre de la scène improvisée pour brandir le beau trophée arraché de haute lutte, jeudi soir à Amman.-C’est à vous, nos supporters, et à toute l’Algérie que nous dédions cette coupe !", lança Issâad Bourahli dans le microphone, provoquant un nouveau grondement de bonheur de la part de la foule.

Signalons que les organisateurs de cet événement, le premier du genre depuis l’inauguration du stade, ont réservé une partie des tribunes à quelques centaines de femmes dont les vivats stridents et les you-you ininterrompus ont conféré encore plus de chaleur, ainsi qu’une note typiquement sétifienne, à cet accueil inoubliable.

Les joueurs de l’Entente devaient par la suite être reçus par les autorités locales, au siège de la wilaya, avant de sillonner la ville et de remplir la coupe, comme le veut la tradition à Sétif, de l’eau de Aïn Fouara.

En fin de journée, la ville de Sétif était une nouvelle fois prise d’assaut par des dizaines de milliers de personnes, et traversée d’immenses cortèges de véhicules dans d’assourdissants concerts de klaxons.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus