Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Soirées ramadanesques à Sétif : Nuits colorées

jeudi 11 août 2011, écrit par : FZ, EL Moudjahid, mis en ligne par : Boutebna N.

A Sétif, la fièvre qui s’est emparée des marchés des fruits et légumes a tendance à s’estomper. Dans les marchés populaires de la ville, les prix ont sensiblement baissé, où la mercuriale tend à un retour progressif à la normale, au grand désarroi de certains spéculateurs en la matière qui sévissent encore au niveau de certaines places de la cité et continuent, au nom d’une certaine loi de l’offre et de la demande, à saigner les consommateurs. Le vent a désormais tourné, car une intense activité culturelle a réussi à sortir les Sétifiens de leur torpeur. Cela même si certains commencent dès maintenant à effectuer les achats de l’Aïd. Dans une cité qui brille chaque soir aux couleurs de ses lumières multiples, la ville, du moins ses grandes avenues déjà connues pour leur propreté le jour, connaît une ambiance de fête populaire. La prière des taraouihs rassemble beaucoup de monde dans les différentes mosquées. Tout cela donne lieu à un mouvement intense de personnes venues tantôt pour les différentes scènes des concerts de musique organisés par le comité des fêtes de l’APC de Sétif, tantôt aux magasins qui mettent déja en exergue les premières créations vestimentaires pour l’Aïd-el-Fitr, à la grande joie des enfants. Dans ce domaine, les mères de famille en conaissent quelque chose. Dans les grandes avenues et les placettes réputées pour ce genre de commerces, ainsi que les grands magasins dédiés à une clientèle aisée, les enfants ne se posent pas de questions, émerveillés comme ils sont par toute la panoplie de vêtements aux multiples couleurs proposés. L’argent ne compte pas dns ce genre d’occasions pour les parents, heureux de satisfaire les vœux de leur progéniture. Pour Mme S. Safia, les dépenses liées à la bouffe l’étranglent déjà, que celles de l’Aïd pointent à l’horizon. “J’ai 3 enfants qui sont extrêmement exigents. Et comme les prix iront en s’envolant au fur et à mesure que l’Aïd approchera, je dois faire vite pour prendre les devants.” Ainsi va donc le rythme des soirées de Ramadhan au cœur de nos magasins de vêtements qui préparent l’Aïd et la rentrée scolaire. Les parents n’ont du coup aucun choix, sinon voir leurs économies fondre comme neige au soleil, tellement les dépenses sont multiples et onéreuses. En outre, dans cette ville aux grandes avenues et au parc d’attractions, les soirées artistiques et culturelles ne sont pas en reste. Les Sétifiens ne semblent en tout cas pas s’ennuyer devant un progrmme culturel varié haut en couleur.

Ainsi, pour les soirées artistiques, les nombreuses foules ont rendez-vous tous les jeudis, au théatre municipal, avec une pléiade d’artistes, à l’instar d’Abdelkader Cherchem, Sid Ali driss, Rédha Domane, Mustapha Belahcene, Sid Ali El Gam, Mustapha Boutchiche et Nabil Mebarkia. Les soirées du samedi sont consacrées elles à un concours de récitants du Coran, cela indépendamment des conférences et soirées malouf qui se tiennent les dimanches et mercredis. Les jeux éducatifs tiennet également la corde, avec des soirées qui réunissent de nombreuses familles autour de questions qualificatives à la traditionnelle grande finale au niveau de la salle du parc d’attractions.

A Sétif donc, chacun trouve son compte durant ces soirées animées de Ramadhan.

Photos de A. Gherib :


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus