Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

La circulation de plus en plus difficile à Sétif

samedi 25 février 2012, écrit par : Rachid Sebbah. Sétif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Il n’y a pas si longtemps, circuler en voiture ou à pieds à Sétif
était tellement facile que l’on se croirait en promenade. On y prenait
beaucoup de plaisir à sillonner les larges avenues de la capitale des
hauts plateaux de l’est algérien ; il y avait un véritable équilibre
entre le parc autos, la population et la largeur des voies et des
trottoirs.

Ces derniers temps, les choses ont beaucoup changé. Les trottoirs sont souvent envahis par des marchandises étalées près des magasins ou tout simplement devenus propriété privée (construction, grillage, etc), le parc autos a plus que quadruplé et le nombre d’habitants a aussi augmenté.

Même en dehors des heures de pointes, y compris à l’intérieur des
cités résidentielles, on a du mal à circuler tant en voiture qu’à
pieds. Les conducteurs sont souvent pressés et, par manque d’espace
sur certains trottoirs, beaucoup de piétons envahissent la chaussée
réservée aux véhicules.

Le stationnement est encore plus difficile du fait de l’absence de
parkings aménagés et de réglementation appropriée en la matière.

Enfin, cette situation qui se complique de plus en plus pose la
question de l’aménagement urbain de la ville de Sétif, du plan de
circulation, du choix des moyens de transports appropriés notamment
collectifs tels que tramway et bus. On doit aussi changer de façon de
se comporter surtout en s’abstenant de construire sur les voies
réservées aux véhicules et sur les trottoirs tout en respectant les
règles de circulation en générale.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus