Accueil > Ali Bénarab, écrivain et poète

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

nosy bé : 132 ans de résistance ! A quoi ,à qui ,comment ,pourquoi ? Nous commençons à douter que des algériens ,réduits à tout attendre de la providence depuis plusieurs siècles déjà, puissent glorifier quelques petits instants de leur séculaire nervosité. Depuis l’Emir ,et bien avant,tous les "valeureux algériens" n’ont d’yeux et révérence que pour les maîtres du moment . Aujourd’hui ,le premier des médecins fait soigner Madame chez Fafa,le premier des algériens y posséderait suites , résidences ,petits et grands soins . Le fils de l’Arabe ,né comme il est né ,et éduqué comme rapporté dans le texte, veut prendre la place du savant ,de l’Historien ou de l’écrivain pour faire croire que son genre est capable de miraculeuses gloires. Nawara ,ainsi que la nuit,a raison de porter conseil...Mieux vaut s’occuper des oliviers de Béni Ourtilane !

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot