Accueil > Monsieur le PDG de la CNEP Algérie : La tour EL-ALI de Sétif, dix ans « barakat » !

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

tafet19 : Loin de moi l’idée de polemiquer,j’ai comme l’impression que Monsieur Zahir Serrai étale encore une fois , chiffre à l’appui ses propres démêlées avec la CNEP.Ca donne l’impression aussi qu’il solde ses comptes avec cette dernière .C’est pour le moins une pratique douteuse et curieuse car ce "établissement Algéro- Britannique" n’ en est en fait qu’un relais qui n’a aucune capacité financière,technique ou managériale. Il s’appuie sur des données chiffrées qui lui sont fournies par ses "partenaires" pour juste enfourcher un vieux canasson digne d’aucun intérêt. Les" affaires"s’ils doivent s’opérer dans la légalité, doivent pour le moins être empruntes aussi de sérénité ,de discrétion et de rigueur. Nous ne sommes pas dans un souk à la criée. Si j’ai combattu depuis le début l’idée de ce mastodonte au coeur de la ville, je ne suis pas pour le moins supporteur de l’idée de brader El Ali .Au delà de son intérêt économique et commercial, l’intérêt du pays prime. Valider vos offres c’est déjà savoir au départ ce que l’on veut faire de ce projet qui n’en est pas un pour l’instant car il ne défini aucune projection (nous ignorons s’il a une destination).Nous avons l’impression que le sieur Serrai met à chaque fois de la pression, qui n’en est pas une, juste pour aboutir à ses desseins. Nous lui rappelons simplement que nombreux investisseurs sont passés au stade de l’exécution de leurs projets malgré toutes les difficultés rencontrées sur le terrain. Dieu sait que le pays en en friche dans beaucoup de secteurs et , il peut trouver son bonheur et celui de ses partenaires si d’essence, son intérêt et sa vocation sont honnêtes et obéissent aux règles de la clarté. Je voudrais pour ma simple curiosité lui dire à combien se monte son capital et quelles sont ses références en Tunisie et au Maroc qu’il cite souvent. Pour le reste ,les autorités ont bien ouvert les portes à tous les investisseurs,même à ceux qui nous proposent juste des boissons sucrées et qui se sont bien sucrés (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot