Accueil > Ain El Kebira : Un père égorge sa fille de 22 ans

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

laikos : Il n’est qu’a voir le film "Bled Number One " réalisé par Rabah Ameur-Zaimeche pour comprendre que ce fait divers dramatique n’est pas le fait du hasard. Notre société se radicalise. L’Islam algérien glisse doucement mais surement vers le salafisme. La laïcité est les seul système capable de rendre sa place à la femme dans la société algérienne. Le code de la famille aidant (merci Belkhadem) toute une frange de la population entretien vis à vis de la femme des sentiments contraires à l’humanisme. Qu’on ne me parle pas de la tolérance de l’Islam à l’égard des femmes. Femmes battues, inégalités face à l’héritage, femmes voilées pour ne pas dire capitonnées, femmes mariées de force.... Au, Yémen on n’a même vu une jeune fille de 8 ans divorcer après avoir été déflorée. C’est ce que vous voulez pour vos, sœurs, vos filles, vos mères. Tant que les femmes seront considérées comme des sous humains notre société stagnera.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot