Accueil > Le premier atelier de formation en pédopsychiatrie à Sétif

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

KHALI : depuit 1962 l’Algérie forme des médecins multiplie les universités qui produisent des spécialistes en la matière qui ne sert pas les malades algériens. à quoi cela sert-il si en 2010, l’algérie fait appel à des médecins étranger pour animer un séminaire de portée limitée (wilaya), et que nos malades courent dérrière une hypothèque prise en charge pour des soins à l’étranger ? nos cliniques privées fonctionneent par l’aide des médecins et chirurgiens qui travaillent dans le secteur étatique et orioenter pour soins et opérations les patients vers les cliniques qui les emploient pour fire le suivi dans les hopitaux une fois que le patient paye le priox fort aux cliniques privées. que ces praticiens choississent entre travailler honetement dans les hopitaux ou travailler chez le privée ?

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot