Accueil > Sauvons la tête d’un descendant de l’Emir Abdelkader, condamné à mort en Syrie

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

A Charles Stone l’Algérie ne se prononce pas sur la situation en Syrie, simplement parce qu’elle ne peut pas se prononcer. Que pourrait donc dire un dictateur en parlant d’un autre dictateur ? Que pourrait-il dire a un peuple qui se révolte, quand chez nous toute manifestation est interdite ? Que pourrait dire un rapace a un autre rapace ? Vu notre situation socio-économico-politique, nos dirigeants ne peuvent que la boucler.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot