Vendredi  21 Rabi Thani 1438  -  20 janvier 2017
  Accueil > Santé
Arnaque du faux médicament « Rahmat Rebbi » : Le ministre se lave les mains
mardi 6 décembre 2016, écrit par : Boutebna N.

Devant l’échec avéré du supposé traitement anti-diabète « Rahmat Rebbi » , et suite à l’annonce de l’hospitalisation de patients ayant consommé ce produit, le ministre de la santé Abdelmalek Boudiaf se retrouve dans une situation bien agaçante.

En effet, le ministre qui avait contribué à médiatiser ce supposé médicament a choisi de se laver les mains de tout rapport avec ce produit et de prendre la fuite en avant, en déclarant que son ministère n’avait aucune responsabilité concernant la commercialisation de « Rahmat Rebbi ».

Abdelmalek Boudiaf a en effet nié que son département ait une quelconque responsabilité dans l’affaire de « Rahmat Rebbi » , en précisant que la commercialisation de ce produit relevait des prérogatives du ministère du commerce, puisqu’il s’agit d’un complément alimentaire et non d’un médicament.

De son côté, le directeur de l’organisation et de la régulation au sein du ministère du commerce, Abdelaziz Aït Abderrahmane, a déclaré que le département de Bakhti Belaïd ne pouvait intervenir et arrêter la commercialisation de Rahmat Rebbi qu’en cas de réserves émises sur ce produit par le ministère de la santé. Nous ne sommes pas habilités à contrôler les produits pharmaceutiques et semi-pharmaceutiques car ils sont sous le contrôle des instances du ministère de la santé a-t-il précisé.

Le ministre de la santé Abdelmalek Boudiaf, qui a grandement contribué à médiatiser Rahmat Rebbi , choisit donc la fuite en avant et se lave les mains de cette affaire, devant le scandale qui se dessine à l’horizon et qui risquerait de lui coûter son portefeuille de ministre.

Source : kabylie-news.com

17 commentaire(s) publié(s)
Témoin :

Pourquoi tout ce tapage médiatique contre un simple complément alimentaire ?
Son concepteur a très bien expliqué que son produit peut être bénéfique, pour les malades diabétiques, en les soulageant de la fatigue et des complications qui peuvent surgir à cause de leur diabète.
Seulement il a toujours insisté que les malades devront rester, sous le contrôle de leur médecin traitant qui est le seul habilité, à décider des médicaments à leur prescrire et les doses adéquates.
Laissez le temps au temps car c’est le seul qui va permettre la décantation du vrai du faux.

Ps :
A croire les nombreux témoignages des malades qui ont essayé ce complément alimentaire , ils sont tous unanimes sur l’amélioration de leur état de santé.
Seraient-ils tous des menteurs ?

Eraser :

Désolé, il n’est pas un simple complément alimentaire. C’est un médicament qui agit sur le corps. Ce médicament a été trop médiatisé comme un remède miracle avec le soutien de Dr Zoubia (Zaïbat)
Les intellects algériens sont des idiots, c’est vraiment un paradoxe à comprendre. Ces pseudo-intellects ont abruti le peuple. La chita est à tous les niveaux.
https://www.youtube.com/watch?v=ZmRSoNTicSY
Il faut comprendre que le diabète est une maladie incurable. Elle nécessite un traitement rigoureux et un suivi quotidien afin d’éviter des dommages graves tels que le blocage des reins, la gangrène, la perte de vue, etc.
Un état respectable doit contrôler tout produit touchant à la santé publique. C’est le rôle du ministère de la santé d’approuver ou d’interdire tout médicament. Voici l’exemple de ministère respectable dans un état respectable https://www.dea.gov/index.shtml.
L’Algérie est devenue une proie aux charlatanas et aux idiots.
Nous avons entendu beaucoup d’imbécilités, tout est dans le Coran, Toub ennabaoui, Einstein a tort sur la relativité. Le djinn c’est le neutrino, etc.

Touz fikoum, vous n’avez même pas un état respectable que du bla bla
Touz fikoum, vous n’avez même une élite de gardes fous.

L’Algérie est devenu un pays de fous, on passe un minable à la television pour raconter des imbécilités.

Eraser :

pour un respectable ministère, il faut voir les liens plus appropriés à la place de dea.gov
https://health.gov/
http://www.fda.gov/

Commentaire n°269635 :

au raseur raseé tu te prend pour qui bougnioul ?

Commentaire n°269648 :

Le ministère du commerce vient de décider, de suspendre la commercialisation, de R.H.B.
Il parait qu’on va lui faire subir d’autres tests …
La question qui se pose : Pourquoi a-t-on autorisé sa commercialisation, pour la suspendre après ?
Il y a certainement anguille sous roche…
Les seuls qui peuvent juger objectivement ce produit sont les malades diabétiques qui l’ont essayé.
Y en a-t-il parmi les sétifnautes ?
J’aimerai bien entendre leur avis .

Commentaire n°269657 :

J’ai trouvé une très bonne réponse sur bougnoule. Les crédits vont à son auteur (anonyme)

De ñuul, mot d’origine wolof (langue du Sénégal) qui signifie « noir », Bunùul signifiant "qui est noir". Le terme est apparu en 1890. Il est notable que ce terme était utilisé par les Allemands pour désigner les Français durant la Seconde Guerre mondiale avant d’être repris par ces derniers pour désigner les personnes d’origine nord-africaine.
Une autre origine plus incertaine est avancée : Lors de la Première Guerre mondiale, les troupes en premières lignes dans les tranchées, composées en grande partie d’hommes venant des colonies d’Afrique, se saoulaient pour se donner du courage avant de tenter une percée dans les lignes adverses. On peut supposer que leur accent leur faisaient dire « aboul gnoul » (comprendre : aboule la gnôle, apporte l’alcool). « ********* » qui tirerait donc son origine de cette façon de demander l’alcool avant le combat, fut généralisé pour désigner les colonisés, avant tout dans l’armée. Suite à la Seconde Guerre mondiale, puis la Guerre d’Algérie où le sens s’est appliqué pour les maghrébins. C’est devenu par la suite et jusqu’à aujourd’hui une insulte raciste. Ou l’était-ce dès l’origine ?

Sache ya habess que je n’ai jamais visité la France. Ce qui est certain je pense différemment et je ne suis pas un moron comme toi.

khali :

le même produit est au stade d’expérimentation en france
ce produit a donné d’excellents résultats sur les souris

il sera bientôt commercialisé sous le label des marques étrangères
nos toubibs qui rejettent le made in Algéria seront les premiers à faire le bup pour le made in france, GB... (israel) et ce après une virée à Paris sur invitation, avec prise en charge totale, des labos de ce pays

NB : des toubibs qui s’achètent pour quelques jours sur la rive gauche de la seine

au lieu d’apporter leur contribution pour améliorer les performance de ce produit et faire un travail pédagogique pour préparer les diabétiques à suivre les instructions afin d’éviter des nouveaux drames du au non respect des prescriptions , nos charlatans toubibs œuvrent pour le développement de l’industrie pharmaceutique étrangère et incitent à la dépendance de l’Algérie, de l’étranger en matière de santé

la preuve tous les hommes politique y compris le fakhanatou , se soignent à l’étranger , Alors que le défunt Fidel Castro a doté cuba d’une couverture sanitaire parmi le meilleures du monde

Commentaire n°269701 :

Depuis quand un grand pays de la médecine (de nombreux prix Nobel) comme la France apprend des novices Algériens. Il faut citer vos sources sinon c’est du bla bla rien de plus comme vous le faites habituellement avec de longs textes quasiment nuls dans le contenu.
Vous parlez d’améliorer la performance de ce produit, ici c’est votre ignorance qui parle. Vous connaissez plus que moi le charlatan Belhamer et la propagande médiatique sur ce cuisinier.
De nos jours nous avons un nouveau charlatan le Dr Zoubia avec son produit Rahmat Rebbi (Poudre de perlimpinpin, snake oïl) https://en.wikipedia.org/wiki/Snake_oil.
L‘appellation Rahmat Rabbi est déjà mal appropriée et une escroquerie. Si maintenant chacun fait un cocktail de vitamines et crie c’est un médicament miracle il devient un escroc et un charlatan.
Les universités algériennes sont nulles, il y’en a aucune chance aux chercheurs locaux de réussir dans tous les domaines. L’Algérie n’est pas un pays de sciences, il suffit de dire quel est le pourcentage du PIB alloué à la recherche et le développement (inexistant). C’est vraiment une honte que les toubibs et leurs professeurs ne dénoncent pas les charlatans touchant à la santé publique.

C’est un pays de fous et l’état ne joue pas correctement son rôle. Où est le problème de demander une expertise internationale de ce produit dans des labos étrangers. Il faut revoir la procédure d’agrément de nouveaux produits et les exigences des pré-tests cliniques définies.

Il faut que le mensonge( Festi) cesse, nous sommes ce que nous sommes. La dernière propagande médiatique, c’était l’envoi dans espace par une fusée indienne de trois gadgets munis de caméra fabriqués par les Anglais. Les premières images prises sont celles de la côte EST des états unis, on parlait de prouesse de la technologique algérienne de ASAL (NASA algérienne) ou lieu de dire simplement que nous sommes que des photographes.

Désolé de l’off-topic

khali :

quand les gens deviennent des esclaves de l’argent, des matérialistes, des commerçants je m’excuse des charlatans en usant de la religion, rien ne vas plus

je sais que certaines personnes vont lever leur bouclier pour m’accuser de dire une chose et son contraire
alors que je souligne que de nombreux concitoyens sont formatés pour se faire de l’argent , nuire aux autres sans se soucier de la manière et du préjudice

les uns accusent le dr de charlatan , le dr utilise les sentiments religieux pour sa faire de l’argent et nuire les uns les autres tout en se courbant devant le made in étranger

Commentaire n°269712 :

@ 269701

La règle dans les pays qui se respectent est d’encourager les gens qui travaillent même s’ils viennent de l’étranger !
L’autre règle est de les doublement récompenser s’ils réussissent et de les remercier d’avoir essayé s’ils ne réussissent pas, may be next time , va-t-on leur dire.
Ce sont ces deux règles fondamentales qui font la différence , entre les sociétés qui avancent et celles qui traînent.
Il faut savoir aussi que la colonisation d’esprit est un frein des sociétés qui étaient colonisées.
Peuvent-elles s’en libérer, un jour ?
Oui certainement, mais pas avant d’avoir un certain self-estime !
A bon entendeur salut !

Eraser :

Désolé, tu n’as aucun niveau et tu es un vrai imbécile. La preuve tu as cherché le mot moron que tu ne connais pas dans un dictionnaire français ensuite tu fais un lien direct entre moron et le Québec.

Je vois que tu découvres aussi l’orthographe de bougnioul (bougnoule). Je ne suis pas un copycat, j’ai donné les crédits à l’auteur (anonyme). Au lieu d’insulter les gens, éduque et cultive toi, tu as beaucoup de choses à apprendre sur le Net.

Ya habass voici une autre manière de penser différemment.
https://goo.gl/ahQ4tq

Aïssa :

Une très grande responsabilité du Ministre de la Santé, qui après avoir fait la publicité de cette arnaque, est bien silencieux ! ! Salam.

Mehdi :

C’est la conséquence de la "chouroukisation" des esprits, voulue par ceux qui nous gouvernent, car un peuple ignorant est facile à berner.

Après Belahmer, c’est au tour d’un charlatan, comme ceux qu’on voit dans les souks vendant des pommades miracles, qui fait l’objet d’une promotion médiatique de la part de journaux rétrogrades, et aussi d’un soutien officiel sans précédent, ce qui lui a permis d’escroquer tout un peuple avec une facilité déconcertante .
Mais ne dit-on pas qu’il n’y a pas de bourreau sans victime, car nous méritons bien ce qui nous arrive.
Depuis quelques jours, les déclarations révoltantes et les scandales se succèdent,faisant de nous la risée du monde entier, avec une image vraiment dégradée de notre pays..
Le cauchemar n’a pas l’air de finir et ça n’augure rien de bon pour l’avenir.

Aïssa :

Malheureusement "notre" Algérie, à cause de l’argent sale, de la corruption, de la convoitise, de la malhonnêteté, des magouilles, des bakchichs, du manque d’esprit de citoyenneté ( mais aussi à cause du chômage des jeunes, et de l’absence d’avenir...), l’Algérie au lieu de progresser, évolue de façon à ressembler à l’Afrique sub-saharienne, non ? Salam.

Aïssa :

Et le Ministre de la Santé ? ? ? Il dort bien tranquille avec l’argent volé aux algériens : QUELLE HONTE pour lui, et malheureusement pour l’Algérie ! ! ! Quelle image pour le monde de la santé algérienne : médecins, pharmaciens, laboratoires ! ! De faux médicaments, avec un faux médecin, avec des informations fausses données par un Ministre de la Santé : vraiment catastrophique = un pays en voie de développement : magouilles, bakchichs, trafic, mafia ! Salam.

merouche charaf éddine :

salam oualikoum-c’est faux médicament vienne de chine et de l’inde et son revendu en algérie.une petite vidéo qui éxplique le mode de fonctionement de cette mafia organiser qui inonde le monde de faux médicament et les solutions pour sans prémunir https://www.youtube.com/watch?v=3V5QosVtnGc et http://www.gps-dz.com

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles