Dimanche  27 Radjab 1438  -  23 avril 2017
  Accueil > Culture
Bataille et massacres de Hélia commémorés à la maison de la culture de Sétif
mardi 21 mars 2017, écrit par : Rachid Sebbah

Du 16 au 18 mars 2017, en coordination avec le musée du moudjahid de Sétif, l’association rurale Thidoukla a commémoré la bataille et les massacres des 15 et 16 mars 1956 survenus au village Hélia, commune de Bousselem, daira de Bouandas, au nord de la wilaya de Sétif.

Après avoir visité l’exposition organisée à l’occasion de cet important événement historique, le wali et la délégation qui l’accompagnait ont assisté à la conférence du Dr Farouk Yala sur la bataille et les massacres de Hélia. Des moudjahidine ayant participé à la dite bataille étaient présents dans la salle de conférence pour apporter leurs témoignages.

Le conférencier avait brièvement résumé les tenants et les aboutissants de la bataille de Hélia menée vaillamment par l’adjudant Yousfi Hocine, surnommé Moustache, et les moudjahidine qu’il avait sous son commandement. Il avait également fait remarqué que l’armée coloniale qui avait subi d’importantes pertes en vies humaines et en matériel la veille, s’était vengée le lendemain en procédant à des exécutions sommaires parmi les habitants de Hélia, sans jugement ni respect des dispositions édictées par les conventions de Genève dont la France était signataire.

C’est la première fois que ces événements sont commémorés hors du village et à la maison de la culture de Sétif. Avant, c’était sur les lieux de la bataille et des massacres que la cérémonie de commémoration se déroulait.

A signaler que le village Hélia est une localité qui avait beaucoup souffert durant la guerre de libération pour que l’Algérie et ses enfants vivent libres et indépendants. L’association rurale Thidoukla déploie tous ces efforts afin que la lumière soit faite sur ces deux événements historiques et que de tels crimes ne se reproduisent plus.
Les hommes naissent égaux et libres pour vivre en ensemble en paix.

Pour plus d’information sur ce thème, consultez le site de l’association rurale Thidoukla (www.thidoukla-helia.blog4ever.com).

Auteur : Rachid Sebbah

16 commentaire(s) publié(s)
Algérien :

Bravo à l’association rurale Thidoukla pour cette initiative, de commémorer la bataille de Hélia, pour que nul n’oublie.
Les crimes de guerres commis par l’armée française en Algérie, de 1830 à 1962 sont innombrables !
A titre d’exemple, je cite un autre massacre commis par les sanguinaires français commis au douar Lemkhazen ( Hammadia , M’Sila)), pas très loin de Hélia.
Pas moins d’une centaine d’innocents civils algérien(ne)s de tous les âges ont été tués après avoir rasé le douar.
Une trentaine de jeunes hommes ont été enterrés vivants dans une fosse commune à l’aide d’un bulldozer à chenille.
C’était le 26 décembre de cette même année 1956 que cet horrible crime contre l’humanité a été commis.

Gloire aux martyrs !

Aïssa :

Belle initiative pour ne pas oublier nos martyrs, et faire toute la Lumière, autant que possible.....mais sans alimenter, ni entretenir la haine dans nos cœurs ...Salam.

Noor :

الإمارات بعدما فقدت هويتها الإسلامية وإسبدلت الذي هو خيربالذي هو أدنى وأصبحت قبلة الشواذ والعاهرات وطابور القماروحاربت التجارب الإسلامية التي تستنهض الأمة في الإعتماد على الذات وتحقيق الإستقلال الحقيقي وليس الشكلى عن الغرب , هاهي تتصدر مشروع التمزق والتفرقة ليس للكيان الإسلامي فحسب بل حتى الوحدة العربية وتضع العراقيل للتحالف التركي العربي في مواجهة أطماع توسعية . لقد سخرت الإمرات بلايين في تسخير علماء مسلمين أغرتهم بالمال والمناصب لتوضيف إسلام الإنبطاح والإرتماء في أحضان الغرب وساهمت في مناصرة كل ديكتاتور عربي مستبد ولم يكفها ذلك بل عينها على المغرب العربي تارة بلباس الدين وتارة بحذاء الإستثمار. بإختصار إنه مشروع إستهداف ساهم في التخطيط له أعداء الأمة وسيحصد الشوك بعد حين كل من مشى في ركبهم سواء أفراد أو حكومات. رفعت الأقلام وجفت الصحف.

nosy-bé :

J’ai rencontré une personne de la région et qui a vécu l’évènement ,et vu de ses yeux les avions bombarder le hameau de 7’liya ...C’était au printemps de 1956. Merci de préciser que c’était le 16 mars au matin . L’ordre d’utiliser l’aviation de guerre ne pouvait ,bien sûr, émaner que d’un grand chef militaire ,d’une autorité politique ...ou des deux à la fois .Autant dire que l’évènement sortait de l’ordinaire . Les avions ne détruisaient pas une colonne ennemie ,une batterie de défense aérienne , mais s’en prenaient aux habitants sans défense d’un douar ,et qui partageaient avec ceux de centaines d’autres douars d’ici la même caractéristique :ils sont avec leurs aïeux les seuls habitants à vivre ici depuis des millénaires ,bien avant que n’arrivent les français ,bien avant que n’arrivent les romains ,les vandales, les arabes ,les turcs..C’est ce que savaient les français,et qui les minoraient dans leurs prétentions ..Il fallait pour eux envoyer un message ,non pas aux seuls habitants de ce hameau mais à tous ceux des douars environnants , qui ont vu de leurs yeux et entendu de leurs oreilles ,tout ce qu’il y a de plus méchant dans le genre humain . Voilà ce qui arrivera,estimaient-ils, à quiconque veut contester la présence indue , mais âprement voulue, de prétentieux étrangers sur un territoire qui n’est pas le leur ,qui n’a jamais été le leur !
4 années plus tard, soit en mars 1962, la France ,vaincue sur le plan moral , négociait sa retraite ..Les avions et la guerre ,n’étaient pas la solution ..Les morts de 7’liya ont eu raison des vivants !
Slimane Bouhafs ,natif de la région , souffre actuellement pour avoir exprimé sa volonté de vivre libre chez lui . Ne l’oublions pas !

KHELIFA ALBEURRI :

Salama 3likoum,

Oui il ne faut pas oublier, car un peuple qui oublie, n’a pas d’avenir !

Gloire à nos martyrs !

Monsieur Boutebna, svp, essayez de faire un article sur le massacre de 5 personnes à El Maouane, en mai 1958.

Parmi les victimes, il y avait 3 frères !!!

Sur la place de ce village abandonné par les autorités...il y a une stèle qui ressemble plus à une poubelle qu’à un monument pour la mémoire de ces victimes !

Lorsque je passe prés de cette "stèle"...je m’arrête un instant pour lire la Fétiha.

Cela fait sourire certains.... Ils croient que je suis dérangé....Ils n’ont rien compris !

Honte aux "responsables" qui ont oubliés les méfaits du colonialisme !

Allah yarhame alchouhadas al abrares !

Mustapha :

Adhirhem Rebbi chuhada,
Ayen iyuzln ag dhamen iyimdhanen iguefkan thrwihhensen ghef thmurth n ladzayer iwamek ar anidhir nukni s thalwith atsllelli, Yi lha usmkthi !
Urikefara wawal ardnini fellassen, nighiless afghen irumien, dhachu aqimend yen issnitsaghen erray, isniquedechen inuhni arassa arazzekk.
N’ssaram thidukla a tslwith dheghrezeth uchbih iwgdhudh adzayri.

Djafari :

Ne rejetons pas aux oubliettes de l’Histoire le souvenir de ces massacres et la souffrance de tous ces martyrs, parce que bien souvent, l’Histoire bégaye et les mêmes faits peuvent se reproduire.
La prédation n’est pas du domaine exclusif des animaux qui contribuent par cela à réguler la population des espèces. Chez les « humains » la prédation est moins écologique et se transforme en barbarie sous couvert d’ « apport de civilisation » aux plus ignorants ou aux « peuples inférieurs ». Chaque époque a son lot de « bonnes intentions » qui vont de l’ « introduction de la démocratie » au « droit d’ingérence humanitaire » en passant par « la lutte antiterroriste ». La vigilance est plus que jamais de mise contre les criminels de l’OTAN qui fédèrent sous une même bannière les anciens colonisateurs, les sionistes et les nouveaux rapaces qui voudraient prendre part à la curée internationale. Dans ces conditions, le travail et le devoir de mémoire se rejoignent en un seul et même point d’une courbe ascendante de violence contre les plus faibles à qui les plus forts refusent toute forme d’Union sacrée. La Hawla Oua La Qawwa Illa Billah Al 3aliyy Al 3adhim.
- Gloire à nos martyrs-

Rachid :

Le dépliant portant aperçu sur la bataille et les massacres de Hélia, distribué à l’occasion de la commémoration de ces deux événements, dans son point 5, fait état de l’exécution de 61 personnes dont :
-  trois frères tués, un seul cas,
-  deux frères tués, sept cas,
-  un père et son fils tués, quatre cas,
Parmi les 61 tués, on relève également :
-  cinq enfants dont un âgé de 12 ans et un autre de 15 ans,
-  six vieux dont l’âge dépasse la soixantaine,
-  un malade exécuté au lit.
-  un handicapé physique tué,
-  quatre personnes de passage au village hélia, tuées.
Ces massacres ont laissés 38 veuves et 67 orphelins ainsi que 10 maisons et deux magasins entièrement brûlés.
C’est bel et bien un massacre et un crime de guerre dont les médias et les organisations humanitaires de l’époque n’avaient soufflé mot.
Gloire à nos Chouhadas. Préservons la paix et l’indépendance de notre cher pays pour éviter la reproduction de ce genre de situations.

خامسا : إنها مجزرة ... في حق الإنسانية؟ :
إن المتصفح لوقائع ونتائج هذه المجزرة يدرك مدى بشاعة الاستعمار الفرنسي وحقده على الجزائريين فلا يتوانى إطلاقا في إعدام المدنيين (مجردين من الأسلحة) دون محاكمتهم أو حتى الصاق تُهم متعديا بذلك على كل القوانين الدولية والأعراف الإنسانية في مجال الحروب، وما هذه المجزرة إلا نموذجا لمجازر أخرى أقترفها الاستدمار الفرنسي في الجزائر، ولتوضيح مدى بشاعتها نقدم نتائجها بالأرقام :
* قتل (61) شهيدا منهم حالة واحدة لاستشهاد ثلاث إخوة و(07) حالات لاستشهاد أخوين، و(04) حالات لاستشهاد أب وابنه.
* قتل (05) شهداء أطفال منهم حالة لشهيد سنه 12 سنة وأخرى 15 سنة.
* قتل (06) شهداء شيوخ يفوق سنهم الستين سنة.
* قتل شهيد وهو في فراش المرض.
* قتل شهيد معاقا حركيا.
* قتل (04) شهداء كانوا ضيوفا في القرية.
* سجن وتعذيب شخصين بسبب معرفتهم للعدد التقريبي للقتلى في صفوف القوات الفرنسية بعد إجبارهم على نقل الجثث.
* تركت المجزرة ورائها (38) أرملة منها (02) حاملا و(12) وحيدة دون أولاد.
* تركت المجزرة ورائها (67) يتيما.
* تركت المجزرة ورائها (10) بيوت ودكانين محروقة عن آخره.

Djafari :

Ne rejetons pas aux oubliettes de l’Histoire le souvenir de ces massacres et la souffrance de tous ces martyrs, parce que bien souvent, l’Histoire bégaye et les mêmes faits peuvent se reproduire.

La prédation n’est pas du domaine exclusif des animaux qui contribuent par cela à réguler la population des espèces. Chez les « humains » la prédation est moins écologique et se transforme souvent en barbarie sous couvert d’ « apport de civilisation » aux plus ignorants ou aux « peuples inférieurs ».

Chaque époque a son lot de « bonnes intentions » qui vont de l’ « introduction de la démocratie » au « droit d’ingérence humanitaire » en passant par « la lutte antiterroriste ».

La vigilance est plus que jamais de mise contre les criminels de l’OTAN qui fédèrent sous une seule et même bannière les anciens colonisateurs, les sionistes et les nouveaux rapaces qui voudraient prendre part à la curée internationale.

Dans ces conditions, le travail et le devoir de mémoire se rejoignent en un seul et même point d’une courbe ascendante de violence extrême contre les plus faibles à qui les plus forts refusent toute forme d’Union sacrée.
- Gloire à nos martyrs-

nosy-bé :

L’Histoire n’oublie pas...Au contraire,son rôle premier est d’assurer la postérité à des évènements passés ou faits vécus au fil du temps , à des croyances ou comportements et savoirs humains de ce passé . Mais l’Histoire est le fait des Hommes ,qui eux ,sont sélectifs ,voire partisans ,si bien que ce qui nous est transmis (ou que nous transmettons) reste souvent incomplet ,tronqué ,quelques fois mensonger . Les humains sont subjectifs par calcul ou par intérêt ,au point de ne voir l’évènement de l’Histoire que d’une certaine manière .Dans les guerres ,on parle volontiers de l’Histoire des vainqueurs ,par opposition à celle des vaincus . L’Algérie ,libre et libérée ,le croyez-vous ? Pourquoi ,comment ,depuis quand ? Un petit texte de Djafari ,un autre de la célébrissime Woman , permettront d’égayer ,je l’espère, un peu cet espace ,fait pour l’échange d’opinions. Je promets une réplique à chaque fois que nécessaire !

somebody :

@ nosy-bé

Ce qui est certain est que l’Algérie, en tant que pays, n’est plus une colonie française !
Elle est membre à part entière dans l’ONU et a un emblème national...
Cela est devenu possible grâce aux énormes sacrifices des ALGERIENS.
La bataille de Hélia et le crime de guerre, commis par les " civilisateurs ", sont des échantillons du prix payé…

Ce que les algériens ont fait, de leur pays libéré, est une autre histoire …
Les seuls à blâmer sont les algérien(ne)s qui semblent savoir le pourquoi, de la déviation du droit chemin, et qui restent inactifs pour ne pas dire passifs…

"Si un jour, le PEUPLE décide de vivre
Forcément le destin obéit ..."

Ainsi disait Abou El Kacem El Chabi , rahimahou Allah.

chaoui ain azal :

a force de relire les mêmes contenus de certains commentaires tout le long de l’année ça fini par donner la nausée

nosy-bé :

Yelha ousmekthi...,thelha thousni ! Dieu et la mort ne sont pas marchandises ...Qui prétend faire ce commerce ,vise aussi son bénéfice ,et trompe ceux qui l’écoutent . Il est vrai que nos aïeux ont guerroyé longtemps pour défendre ce territoire ,et qu’ils ont payé le prix lourd pour nous le transmettre . Maintenant qu’il est à nouveau le nôtre (?) ,il est judicieux de se poser la question : pourquoi sommes-nous périodiquement minorés chez nous (quelques fois au deuxième et troisième degré ) ,et contraints de chanter le refrain de ceux qui ,par ruse ou par accident de l’Histoire ,arrivent chez nous ,et en deviennent maîtres ?

@somebody ..Qu’avons nous fait de notre pays ,libéré ? L’Algérie n’est certes plus colonie française ...mais en vertu du droit ,et seulement du droit . L’algérien reste dépendant de tout ce qui se produit ailleurs ..en contre-partie de ce que produit la géologie de son territoire . Sur le plan moral ,moi je trouve que l’algérien ,a régressé ,qu’il a mal "analysé " son passé ,et qu’il est encore loin de la vérité . C’est mon point de vue !

KHELIFA ALBEURRI :

@ chaoui ain azal

Si nos commentaires te donnent la nausée, il faut aller voir sur d’autres sites...
C’est le seul remède...

somebody :

@ nosy-bé

L’algérien n’a pas régressé moralement, comme tu le dis !
Tout simplement il n’a pas encore trouvé ou pu créer un environnement favorable pour faire éclater ses capacités…
Tu dois savoir comme moi que des dizaines de milliers d’universitaires algériens sont éparpillés, un peu partout dans le monde. Je ne t’apprends rien de te dire qu’ils font le bonheur de beaucoup de pays développés…
Il serait intéressant de savoir, pourquoi ce milieu favorable à l’éclatement du génie algérien, tarde à se créer dans notre pays ?
Ce que je sais est que les anciens colonisateurs souhaitent que leurs anciennes colonies restent dépendantes d’eux, all the time. La raison est évidente, n’est-ce pas ?
Ce que je sais aussi et pas seulement en Algérie, comme il y avait des harkis hier, il y en a aujourd’hui et qui sont toujours prêts à trahir PEUPLE et PATRIE, pour leurs sordides et mesquins intérêts et servir leurs maîtres de toujours …

KHELIFA ALBEURRI :

KHELIFA ALBEURRI :

Salama 3likoum,
Oui il ne faut pas oublier, car un peuple qui oublie, n’a pas d’avenir !
Gloire à nos martyrs !
Monsieur Boutebna, svp, essayez de faire un article sur le massacre de 5 personnes à El Maouane, en mai 1958.
Parmi les victimes, il y avait 3 frères !!!
Sur la place de ce village abandonné par les autorités...il y a une stèle qui ressemble plus à une poubelle qu’à un monument pour la mémoire de ces victimes !
Lorsque je passe prés de cette "stèle"...je m’arrête un instant pour lire la Fétiha.
Cela fait sourire certains.... Ils croient que je suis dérangé....Ils n’ont rien compris !
Honte aux "responsables" qui ont oubliés les méfaits du colonialisme !
Allah yarhame alchouhadas al abrares !

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles