Accueil > Santé >

CHU de Sétif : Le directeur général objet d’une enquête

mardi 30 avril 2019, écrit par : F. Senoussaoui

Le directeur général du CHU Saâdna-Abdennour de Sétif ainsi que plusieurs autres cadres de la structure, membres de la commission des marchés, ont, à la fin de la semaine dernière, été convoqués par la brigade de recherche et d’intervention relevant de la Sûreté de wilaya de Sétif. Ils ont été auditionnés par les enquêteurs dans plusieurs affaires liées à la gestion de la structure, le responsable en poste depuis cinq années et ayant déjà travaillé comme secrétaire général au CHU d’Oran serait accusé de dilapidation de deniers publics et mauvaise gestion. Selon des sources bien informées, le DG qui, dès son arrivée à Sétif, a procédé à des changements à la tête des différentes directions du CHU tout en écartant plusieurs responsables dont des sortants de l’École nationale d’administration et l’Institut de santé publique, a plusieurs fois fait l’objet de critiques de médecins responsables au niveau des différents services.

Selon certaines indiscrétions, le conseil scientifique a plusieurs fois, dans différents procès, signalé des dépassements et des irrégularités dans le choix des équipements, matériels et consommables. Le responsable a toujours répondu que l’administration a bel et bien respecté les procédures administratives de passation de marchés. Pour rappel, le Pr Mesbah a depuis plus d’une année dénoncé la gestion des affaires économiques et les marchés en étalant sur sa page facebook la qualité qualifiée de douteuse des équipements et produits consommables, acquis par les responsables du CHU. Par ailleurs, nous avons appris que les enquêteurs auraient aussi ouvert le dossier des équipements destinés à l’unité de greffe de moelle qui a coûté pas moins de 5 milliards et dont la structure a été réalisé et inaugurée depuis plus de trois ans par l’ancien ministre Abdelmalek Boudiaf et qui n’a jamais ouvert ses portes, l’affaire des banaliseurs destinés à la désinfection et broyage des Dasri (déchets d’activité de soins à risque infectieux) qui ne sont toujours pas utilisés au niveau de l’unité mère et enfant Kharchi Messaouda, qui sont tombés en panne juste après leur acquisition et bien d’autres affaires est sur le bureau des enquêteurs de la police.

Il est à noter que le CHU de Sétif, qui dessert un bassin de pas moins de six millions d’habitants, est géré d’une manière obsolète qui inquiète les habitants et même les professionnels de la santé. Les malades sont souvent orientés vers les structures du privé. L’externalisation des soins a, en dépit des chiffres avancés par l’administration, prouvé son échec à Sétif à cause du manque de suivi de la part des responsables qui font la sourde oreille aux doléances et propositions des médecins.
Liberté


Partager cet article :
15 commentaire(s) publié(s)
nobody :
Il est beau de juger tous les coupables, de dilapidations, des deniers publics. Ce qui est plus beau est de commencer, par avoir une JUSTICE libre et indépendante et qui n’obéit qu’à la loi et la loi seule. Chose qui ne peut s’effectuer que par l’instauration d’un état de droit. C’est ce que le PEUPLE n’a pas cessé de réclamer depuis le 22 février 2019. C’est bien le moment de passer aux choses sérieuses. La politique des ‘’boucs émissaires’’ ne trompera pas le PEUPLE. Le PEUPLE sait exactement ce qu’il veut et il l’aura. Rien ne sert de perdre du temps où compter sur l’essoufflement de ce PEUPLE qui a décidé , de prendre son destin en main.
Taiar :
Vous appelez ça un hôpital c est plutôt décharge dégueulasse
aissa :
Un magouilleur de plus ? Un mafieux de plus ? Espérons que les enquêteurs feront correctement leur travail, sans bakchichs, sans pots-de-vins, sans pressions du politique ? Et que la Justice fera son travail avec rigueur. Il est malheureux de constater qu’il y a une médecine à 2 vitesses. Les plus aisés peuvent se faire soigner dans le privé (et/ou à l’étranger), et les plus nécessiteux souffrent des carences de l’État, qui depuis 1962, n’a rien fait pour la santé publique, ni pour les jeunes, ni pour l’emploi, et la liste sera trop longue à préciser.Salam.
Lyon :
Ils méritent la prison à vie même les malades ils sont victimes manquent de respect et de soins ext
aziz :
bravo il faut les rendre pauvre et ils vont goutter la prison
staifi :
ou est la responsabilité du DSP et du Wali. C’est sous leur responsabilité que le directeur du CHU agit ? le Wali est parti, sa 3issaba y est toujours (directeur d’excetif etc..)
el-hedi :
Salama houalikoum tout ces gens n’ont ils pas peur de mourir et d’avoir des comptes à rendre à dieu ...🤔🙏🏼🌈
yass de paris :
ne pas accuser de suite , attendre l ’enquête des experts nous sommes devenus un peuple qui donne son avis , sans preuve avec des mots blessants . votons le 03 juillet pour le changement ce qui pourra donner par exemple un nouvel hôpital dans notre belle willaya ......
str75000@hotmail.fr :
Personne n’ira voter le 3 juillet c la greve général chacun chez soi pour dire a c mafieux lAlgeriens ne sont pas dup ...le futur président c deja programmé chez les mafieux...pas de confiance .nn
Souilah :
QUELLE STRATÉGIE !!!! QUELLE STRATÉGIE !!! GAID SALAH PARLE, PARLE, ET PARLE ANTICONSTITUTIONELLEMENT ....RÉSULTAT : BENSALAH - BEDOUI ONT LA PAIX... LE PEUPLE OUBLIE LES DEUX VÉRITABLES PIONS DE BOUTEFLIKA ( BENSALAH ET BEDOUI).IGNORANT GAID SALAH. et OCCUPANT NOUS DE BENSALAH ET BEDOUI. GAID : - N’A PAS DROIT À LA POLITIQUE - CE N’EST PAS À LUI DE DÉCIDER - EST SOUPÇONNÉ DE CORROMPTION - QU’A T-IL FAIT ?? QUAND LA ISSABA AVAIT VIOLÉ 1000 FOIS LA CONSTITUTION ET VIDAIT LES CAISSES DE L’ÉTAT - A UN AGE DE RETRAITE LARGEMENT DÉPASSÉ !! 80 ANS = VEILLARD = FAIBLE + RISQUE SOLUTION : IGNORER GAID SALAH...NE PAS LUI RÉPONDRE...PLUTOT S’ATTAQUER À BEDOUI, BENSALAH
NAWARA LAFAYETTE :
qui couvrait ce type ? ou sont ses complices et associés ?voilà les vraies questions !
zinou :
si je comprend bien l’article ;c’est plutôt la faute a l’ancien ministre de la santé Boudiaf,, ?il n’y a pas de fumée sans feu !en ce qui conserne le vol et la dilapidation malheureusement il n’est pas le seul ;même le simple petit agent vol et détourne tout ce que lui tombe entre les mains.C’est la une infection généralisée de tout un peuple,qui vole une tapisserie vole une épicerie ;qui vole un œuf vole un bœuf et le Hirak crie au voleur au voleur !!! mais qui est il vraiment , ?
Commentaire n°286442 :
Si on persiste sérieusement dans ce jeu là 80% des algériens seront en taule...
khier :
le problème , c est que toute l Algérie est corrompus, du rez de chaussé jusqu au dernier étage, chacun y va de ses petits trafic. ce système est instauré depuis 1962.Cela va etre dur pour changé les mentalités.
1962:Algérie Libre/2019:Algérien-ne Libre :
ATTENTION ! Tant que la justice est aux mains de voyous elle n’est pas qualifiée pour juger ! Comme on jette un os à un chien pour l’éloigner, ces procès vient à faire croire au peuple que la justice a changé pour s’attaquer à la corruption et qu’il peut dormir tranquille. FAUX ! Un escalier ça se nettoie en commençant par le haut ! Et sous une vraie justice d’un ETAT DE DROIT avec les règles du droit. LA PRIORITE c’est donc DEGAGEZ TOUS. C’est le peuple qui élit ceux qui doivent organiser une justice propre. Qui ferait confiance à un cambrioleur pour juger un autre cambrioleur ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus