Accueil > Culture >

Histoire d’un massacre annoncé

Le nouveau livre de Jean-Louis Planche sur le 8 mai 1945
vendredi 5 mai 2006, écrit par : Nabil Foudi

Jean-Louis Planche

Sétif 1945. Histoire d’un massacre annoncé

Paris, Perrin, 2006, 422 p.

Le nouveau livre sur le 8 mai 1945 de Jean-Louis Planche
Professeur d’histoire, ayant enseigné en Algérie et en France

Quatrième de couverture :
Le 8 mai 1945, deux faits mineurs survenus à Sétif et à Guelma déclenchent le plus grand massacre de l’histoire de la France contemporaine, en temps de paix : au moins 20 000 et peut-être 30 000 Algériens sont tués par les Européens.

Grâce au dépouillement des archives des ministères de l’Intérieur, de la Guerre et de Matignon, à de multiples entretiens avec des témoins, des acteurs et des journalistes, Jean-Louis Planche reconstitue le processus de cette-Grande Peur", survenue dans le département d’Algérie le moins politisé.

Il montre, à l’origine, l’imbrication entre les conséquences immédiates de la guerre mondiale (notamment la présence américaine), les ravages du marché noir qui a destructuré la société coloniale et une épuration politique manquée. Il explique comment on passe d’une psychose complotière à une peur de l’insurrection générale, puis à une répression aveugle.

Il analyse le rôle des partis politiques prompts à instrumentaliser l’affaire, au moment où ils se déchirent pour le contrôle du pouvoir dans la France d’après guerre. Résultat : deux mois tragiques pour le Constantinois et une chape de plomb qui, soixante ans après, continue de peser sur les relations franco-algériennes et de hanter la mémoire nationale. Ce livre lève enfin le voile.

Extrait de l’introduction :
"L’événement analysé est présenté sans en exclure la part souterraine. En mai-juin 1945, une brèche s’est ouverte au nord du Constantinois dans le tissu uniforme des jours.Le sociologue Edgar Morin nous rappelle que « le soi-disant irrationnel, l’événement, la crise, ont leur logique et leur structure ». Étudier les forces à l’œuvre, dans « la perspective clinique » qu’il propose, permet d’espérer mieux comprendre comment, selon les mots d’un témoin, « une psychose colonialiste, où la frousse se mêlait à la haine » a pu provoquer un tel drame."
Jean-Louis Planche, Sétif 1945. Chronique d’un massacré annoncé, p. 17.

Source :http://etudescoloniales.canalblog.com/

L’avis de clionautes :
http://www.clionautes.org/
mercredi 12 avril 2006, par Stéphane Haffemayer

Professeur d’histoire, ayant enseigné en Algérie et en France, Jean-Louis Planche donne le ton dès l’introduction : entre le 8 mai et le 26 juin 1945, vingt à trente mille Musulmans ont été massacrés dans le département français de Constantine : une boucherie dont l’importance n’est pas connue sur le coup, dans un paisible département rural. Pour l’auteur, il s’agit d’un « massacre annoncé » tant, depuis plus d’un an, rumeurs d’insurrection et phantasmes de complots s’étaient répandus parmi les Européens d’Algérie. Dans un mélange de peur du nationalisme algérien et d’exaltation de la célébration de la victoire, la répression est le fait d’Européens et de policiers mêlés. Pour l’opinion de la métropole, il s’agit seulement d’une réaction des autorités contre une révolte de la faim.

Il faut plus d’un demi-siècle pour établir que l’événement est en fait une série de massacres. Pour en établir la réalité, Jean-Louis Planche a eu recours aux archives des ministères de l’Intérieur, de la Guerre et de Matignon, aux témoins, acteurs et journalistes lors de l’événement. En dix-sept chapitres qui plongent le lecteur dans les troubles de la situation algérienne au lendemain de la guerre, il restitue le mécanisme de cette « Grande Peur » de l’insurrection générale, qui mêle présence américaine, ravages du marché noir, épuration politique manquée, instrumentalisation par les partis politiques de la métropole. Ouvrage appuyé sur de nombreuses références citées en notes, qui entend « lever enfin le voile ».

http://www.clionautes.org/article.php3?id_article=996


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus