Accueil > Culture >

Festival de Djemila : Des plateaux de choix

mardi 8 août 2006, écrit par : El Watan, mis en ligne par : Fares Rouibah

L’ex-Cuicul s’apprête à accueillir le 2e festival international, la copie de cet été sera différente de la précédente. La manifestation qui aura lieu du 9 au 18 août sera placée sous le signe de la solidarité avec le peuple libanais meurtri.

La séculaire cité se pare donc pour accueillir un panel d’artistes arabes qui ont répondu à l’appel, et ce, rien que pour chanter le Liban faisant face à la barbarie sioniste. La rencontre de Djemila, qui sera sans nul doute la plus importante manifestation culturelle de cet été, verra la participation de grandes vedettes. D’autant qu’elle aura lieu sous le haut patronage du président de la République. Le parrainage du chef de l’Etat exprime clairement et une fois de plus l’inflexible position de l’Algérie à l’égard des peuples frères libanais et palestinien.

En chapeautant le festival qui sera une tribune pour dénoncer les massacres commis par l’armée israélienne, le président démontre qu’on peut aussi combattre l’ennemi avec l’art, une arme aussi redoutable que les tanks et chars. Le rendez-vous de Djemila, l’autre patrimoine mondial, fera vraisemblablement date, car il ne s’agit pas d’une simple rencontre programmée pour égayer les soirées estivales des spectateurs qui afflueront de tous les coins, mais pour exprimer leur solidarité avec les civils libanais et palestiniens massacrés par la machine de guerre de l’Etat hébreu. De grandes figures de la chanson arabe seront, durant dix soirées, les porte-paroles des populations libanaise et palestinienne massacrés par l’hystérie israélienne, ne disant pas son nom. Fella Ababsa, Lotfi Bouchenak (Tunisie) et Abdelouahab Doukali (Maroc) donneront à l’instar de la troupe Caracalla (Liban) le coup de starter de la manifestation, organisée conjointement par la wilaya de Sétif, l’ONCI et l’ENTV. Mme Khalida Toumi, ministre de la Culture, représentante du président de la République, rehaussera, par sa présence, la soirée inaugurale. Cheb Khaled, Assi El Hilani et Diana Haddad animeront respectivement les soirées du 14, 15 et 16 août. Le 17 août est une date à retenir.

Les chantres de la chanson engagée Aït Menguelet et Marcel Khalifa ,qui ne s’est pas produit en Algérie depuis longtemps, monteront, ce soir-là, sur les planches du théâtre de Djemila la jolie. Les retrouvailles avec les deux artistes ne seront sans nul doute pas sans émotion. Il convient de souligner que l’Unesco vient d’attribuer à Marcel Khalifa le titre « Artistes pour la paix ». L’interprète de Tousbihouna alma Watan, Toufoula, Khaif Minel kamar, Rakssa El Ghadjar et bien d’autres tubes, interpelle à travers sa longue lettre du 3 août 2006, les confrères artistes pour qu’ils ne se détournent pas du spectacle de la détresse généralisée que génère le pouvoir militaire israélien.

Le géniteur de Mounadiloune, qui n’a pas manqué de pointer un doigt vers la couardise des dirigeants arabes, boucle sa correspondance par des interrogations : « Impliquons-nous de fait dans cette incontournable tâche, nous participerons ainsi à porter les réponses aux questions osées et arriverons à ce que les causes dans le monde soient exprimées. Créons les motivations qui conduiront à changer cet état de fait. Quelle valeur un artiste a-t-il s’il ne contribue pas sincèrement à la libération de l’homme et à son émancipation ? Quelle valeur un artiste a-t-il s’il ne se révolte pas ? La civilisation est fille d’un moment de révolte... » Le message de Marcel Khalifa n’a besoin d’aucun commentaire.

Le conclave de Djemila va réconforter le chanteur qui obtient ainsi une réponse à son appel. L’on apprend que Fouad Ouaman, Mohamed Lamari, Bekakchi El Kheir, Houari Dauphin, cheba Zahouania et Rabah Asma participeront à cet élan de solidarité, dont les recettes seront versées au Liban. L’Irakien Kadem Essaher aura l’insigne honneur de clôturer la manifestation. Les autres vedettes telles que Mohamed Sobhi, Mouna Ouacef, Samiha Ayoub et Ihsen Sadek feront le déplacement de Cuicul, en qualité d’invités d’honneur. En sus du spectacle qui est d’ores et déjà assuré, l’émotion sera omniprésente à Djemila qui est fin prête pour recevoir des hôtes de marque et de milliers de spectateurs qui envahiront le théâtre de l’ex-Cuicul, pour exprimer leur solidarité à l’égard du pays du Cèdre saccagé par la barbarie.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus